Perpignan Leicester Jérôme Porical course ballon en main H Cup 12 2010
Jérôme Porical (USA Perpignan) | AFP - Raymond Roig

La chance de l'USAP contre Bayonne

Publié le , modifié le

Restant sur un succès important au Stade Français et sur une série de trois victoires consécutives, Perpignan a une énorme possibilité de se relancer totalement dans la course à l'Europe lors de la venue de Bayonne, en match d'ouverture de la 21e journée du Top 14. Après avoir bien réagi sur le terrain à la crise le week-end dernier, l'Aviron conservera-t-il le cap sportif alors que l'avenir semble bien nébuleux ?

L'espoir est toujours vif. La fréquentation de la zone de relégation étant désormais un lointain souvenir, l'Europe redevient d'actualité dans l'esprit des Perpignanais. Surtout après la victoire au Stade Charléty le week-end passé contre le Stade Français, un succès qui suivait deux bons résultats en déplacement à Agen et Bourgoin. Les huit points qui ne séparent plus les Catalans de la troisième place occupée par les Clermontois les ont replacés dans la course, et ils pourraient bien redevenir de dangereux rivaux en cas de quatrième victoire de suite. Ce derby des Pyrénées se révèle donc crucial pour les deux formations, mais plus encore pour l'USAP qui n'a plus manqué de phase finale depuis la saison 2006-2007. Revenus dans le jeu sans faire de bruit, les hommes de Jacques Brunel sont prêts à frapper un grand coup, même s'il leur faudra compenser les nombreuses absences. Entre les internationaux (Mas, Guirado) et les blessés (Tonita, Tincou, Mermoz, Grandclaude), le vice-champion de France n'est pas au mieux, mais cela fait un moment que c'est le cas. Et cela ne l'a pas empêché de revenir au contact des meilleurs.

Les Bayonnais sont prévenus, d'autant plus qu'ils n'ont plus gagné à Aimé-Giral depuis 40 ans. Moins pénalisé par les absences des internationaux (Huget), l'Aviron a rpouvé lors de ses dernières sorties que la crise à la tête du club ne l'a pas perturbée. La défaite bonifiée à Clermont (24-19) et le succès arraché à Anoeta face à Toulouse (19-13) ont laissé l'équipe du bon côté, tout comme les 7 victoires lors des 9 derniers matches. Mais jusqu'à quand les batailles et querelles autour de la présidence du club et surtout de son avenir resteront en-dehors du pré ? La troisième meilleure défense du championnat devra en tout cas rester à la hauteur de sa réputation.