Julian Savea et RCT, le divorce n'est pas encore consommé

Publié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
L'ailier surpuissant Julian Savea
L'ailier surpuissant Julian Savea | AFP - BORIS HORVAT

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pointé vertement du doigt par son président Mourad Boudjellal qui a déclaré à RMC Sport qu'il était libéré et qu'il n'était pas le bienvenu à Toulon", l'ailier Julian Savea n'est pas prêt à quitter le RCT. "Que je sois le bienvenu ou pas, je suis toujours sous contrat avec mon équipe et je vais continuer à m'entraîner semaine après semaine avec mes frères", a écrit l'ailier alla black sur son compte Twitter. recrue phare de l'été dernier, le Néo-Zélandais n'a toujours pas réussi à s'imposer sur la Rade.

"Je vais demander un test ADN. Ce n'est pas Savea qu'on a recruté mais 'Savéapas'. Ils ont dû le changer dans l'avion. Si j'étais lui, je m'excuserais et je rentrerais au pays. Quand on arrive à ce niveau de jeu, il faut s'excuser et partir (...) Je lui ai dit qu'il était libéré et qu'il n'était plus le bienvenu à Toulon!" C'est une sortie "made in" Boudjellal. Le président du RCT, surtout quand son club ne va pas bien, sait piquer là où ça fait mal. Et dimanche, il n'a pas pris de pincette sur l'antenne de RMC Sport. Au lendemain de la défaite de son équipe à Agen (19-10) dans une rencontre très importante en vue du maintien, Mourad Boudjellal a donc sorti la sulfateuse. Sa cible: Julian Savea, l'ailier star des All Blacks, arrivé sur la Rade l'été dernier. Toujours aussi peu performant (1 seul essai en Top 14) par rapport à son niveau avec les Blacks (46 essais en 54 sélections), le trois-quarts aile en a pris pour son grade. "Il lui reste un an de contrat. Il peut faire ce qu'il veut. Ca peut être long pour le club un an mais surtout très long pour le joueur".

Joueur de caractère, le Néo-Zélandais lui a répondu via son compte twitter. "Que je sois le bienvenu ou pas, je suis toujours sous contrat avec mon équipe et je vais continuer à m'entraîner semaine après semaine avec mes frères", déclare Savea dans un tweet accompagné des hashtags #findelhistoire et #passonsàautrechose. "Je mets toute cette négativité derrière moi et j'aborde cette semaine avec une attitude positive", affirme le joueur de 28 ans.