Juan Martin Hernandez (Racing-Métro)
Juan Martin Hernandez (Racing-Métro) | AFP

Juan Martin Hernandez quitte le Racing-Métro

Publié le , modifié le

L'arrière polyvalent Juan Martin Hernandez a mis fin à son contrat avec le Racing-Métro pour "se consacrer pleinement à son équipe nationale". A 31 ans, "El Mago", qui était encore lié théoriquement au club francilien jusqu'en juin 2015, a préféré rejoindre l'Argentine pour y disputer le championnat, et bien préparer la Coupe du monde 2015 en Angleterre. Ensuite, il pourrait renouer avec le Super Rugby, qu'il a cotoyé lors de son passage chez les Natal Sharks en 2009-2010, puisqu'une franchise argentine sera intégrée à ce championnat réunissant jusque-là les équipes néo-zélandaises, australiennes et sud-africaines.

Le communiqué est tombé quelques heures après les premières rumeurs: "Le Racing Métro 92 et son joueur Juan Martin Hernandez ont décidé de cesser leur collaboration pour que le joueur puisse se consacrer pleinement à son équipe nationale." C'est sec, bref, et limpide. Après quatre saisons passées sous les couleurs Ciel et Blanc, et surtout les six saisons passées au Stade Français qui l'ont fait éclôre au niveau international, Juan Martin Hernandez referme la page française de son histoire rugbystique. A 31 ans, il a décidé se lancer dans le dernier grand défi majeur de sa carrière: la Coupe du monde 2015 en Angleterre. 

International depuis maintenant 11 ans, ce joueur talentueux ballon en mains et imprévisible par ses courses, va retourner en Amérique du Sud. Cela a plusieurs avantages. Premièrement, il va préparer au mieux le Four Nations avec les Pumas, ce qu'il pouvait faire aussi en restant au Racing. Deuxièmement, il va rester au pays pour disputer le championnat national, bien moins relevé que le Top 14, ce qui va lui permettre de gérer au mieux sa saison pour arriver en forme lors du Mondial-2015 en Angleterre. Et enfin, il pourra découvrir, avec le maillot d'une franchise argentine, le Super Rugby. Après Super-12, Super-14 et Super-15, ce championnat de l'Hémisphère Sud va changer en 2016 pour intégrer notamment une équipe argentine au milieu des formations néo-zélandaises, sud-africaines et australiennes. Hernandez y avait déjà participé avec les Natal Sharks, lors de son passage en 2009-2010. 

Beaucoup moins influent que par le passé, notamment au Stade Français, l'Argentin savait que la concurrence au sein du Racing-Métro pourrait, à terme, lui être problématique dans l'optique de la Coupe du monde, surtout avec l'arrivée de l'international français Brice Dulin.