Jauzion considère son avenir bouché à Toulouse
Yannick Jauzion ne sera plus toulousain à la fin de la saison | GEOFF CADDICK / AFP

Jauzion va quitter Toulouse

Publié le , modifié le

Concurrencé et dépassé par Florian Fritz, Yann David et Gaël Fickou au Stade Toulousain, le centre international Yannick Jauzion ne se voit pas continuer chez le champion de France en titre à l'issue de cette saison. Agé de 34 ans, le Castrais de naissance est conscient que sa carrière touche à sa fin malgré "de bonnes sensations sur le terrain". Référence à son poste, l'ancien joueur de Colomiers à l'immense palmarès ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait.

Vainqueur de trois coupes d'Europe (2003, 2005, 2010) et d'autant de titres de champions de France (2008, 2011, 2012) sous les couleurs du Stade Toulousain, Yannick Jauzion est un monstre sacré en Haute-Garonne. Parmi les Rouge et Noir qu'il a rejoint en 2002, le Tarnais est devenu l'un des meilleurs centres du monde au point d'être surnommé "Le Platane" pour sa robustesse dans les duels et sa propension à rester debout pour faire jouer ses partenaires.

Pourtant, après 10 ans de bons et loyaux services, le centre international va refermer le livre de son aventure toulousaine. "Ici c'est sûr que mon avenir est compromis, je ne demanderai pas à René  (Bouscatel, président) ou à Guy (Novès, manageur général) de refaire une  saison" a confié celui qui fut désigné par ses pairs meilleur joueur de Top 16 en 2005. En effet, l'international aux 73 sélections n'a disputé que 8 matches cette saison dont 4 comme titulaire toutes compétitions confondues.

Jauzion : "Je ne demanderai pas à Bouscatel et Novès de refaire une saison"

Une situation qui a décidé Jauzion à quitter le club en fin de saison. "Je ne vais pas le faire en milieu de saison, j'ai de bonnes sensations sur  le terrain mais je n'ai pas beaucoup d'années devant moi" a souligné le triple vainqueur du Tournoi des six Nations (Grands Chelem 2004 et 2010, 2007) sous le maillot frappé du coq. Encore titulaire à 17 reprises la saison dernière pour un total de 26 matches joués en championnat, l'ancien de Colomiers avoue son incompréhension. 

"Je ne m'attendais pas à une telle situation, je ne l'accepte pas mais je  vis avec", a admis le joueur. Interrogé sur la concurrence avec Florian Fritz, Gaël Fickou et  Yann David, Jauzion a souligné qu'"il n'y a pas de souci parce qu'ils font tous de bonnes performances, c'est normal qu'ils soient reconduits". "J'ai le droit d'être déçu mais pas trop non plus", a ajouté le centre  toulousain, ingénieur agronome de formation qui a dit s'être déjà projeté dans une éventuelle reconversion. Meilleur international français 2004 et 2005, Jauzion figurait dans l'équipe-type de l'ERC réunissant les meilleurs joueurs des compétitions de clubs européens depuis quinze ans. S'il choisissait de mettre un terme à sa carrière, le rugby français perdrait un géant. 

Jérôme Carrère

Jerome Carrere