James O'Connor: "Le RCT, la meilleure équipe du monde"

James O'Connor: "Le RCT, la meilleure équipe du monde"

Publié le , modifié le

Fraîchement arrivé d'Australie pour renforcer le club de Toulon et rejoindre ses compatriotes Giteau et Mitchell, James O'Connor a apprécié ses premiers pas dans le Var: "C'est magnifique pour moi d'être ici à Toulon." Au RCT, le polyvalent arrière des Wallabies est venu "pour jouer et gagner des titres", et estime: "Je pense que je suis dans la meilleure équipe du monde"

- Vous venez d'arriver à Toulon, quelles sont vos premières impressions ?
James O'Connor:
"Je me sens très bien. C'est  magnifique pour moi d'être ici à Toulon.  J'ai déjà rencontré une partie de l'équipe. J'ai débuté l'entraînement de  musculation ce matin (lundi) et on va passer à la course dans l'après-midi.  J'ai de bonnes sensations. J'espère, et je pense, que l'on va vivre une grande  saison. Après ce qui a été fait l'an passé, l'équipe est très compétitive et  désormais, il y a une  concurrence encore plus forte avec le recrutement fait  durant l'intersaison. C'est une bonne chose, cela va améliorer les performances  de chacun sur le terrain. Pour moi, c'est aussi une chance d'évoluer aux côtés  des grands joueurs qui sont ici. C'est mon avis, mais je pense que je suis dans  la meilleure équipe du monde".
   
- Vous êtes un joueur polyvalent, quel est votre meilleur poste ?
J.OC:
"Pour être honnête, je ne pense pas avoir un seul poste. Je ne peux pas  dire à 100% où je préfère évoluer. Je peux jouer 10, 12, 15 et même à l'aile.  Je suis un joueur de second ballon. C'est ce que je préfère: organiser le jeu  de l'arrière, jouer dans les petits espaces et créer des opportunités,  notamment au duel dans les un contre un. Quoi qu'il en soit, je suis ici pour  jouer et gagner des titres. Je suis également content de découvrir un autre  Championnat. Le Top 14 est très intéressant, car le rugby français est en  constante progression. On trouve ici certains des meilleurs joueurs du monde".
   
- Les médias australiens parlent beaucoup de votre retour au pays pour la  Coupe du monde. Allez-vous rentrer pour être sélectionnable ?
J.OC:
"Je suis ici pour un an. On verra ce qu'il va se passer par la suite. Je  ne peux pas dire grand chose à ce sujet, car je ne le sais pas encore moi-même.  Bien entendu, j'aimerais jouer la Coupe du monde et porter à nouveau le maillot  de mon pays, mais il y a beaucoup de règles à suivre pour pouvoir faire son  retour et être qualifié pour la compétition. C'est compliqué. Je vais continuer  de discuter avec les instances (australiennes) pour voir si cela est  réalisable. Mais pour l'instant, je suis vraiment concentré sur mon travail ici  à Toulon et j'espère qu'on arrivera à gagner un nouveau titre".

AFP