portrait Imanol Harinordoquy Biarritz Top14 08 2010
Imanol Harinordoquy (Biarritz) | AFP - Nicolas Tucat

Harinordoquy: "Retrouver le sourire"

Publié le , modifié le

A l'aube de sa confrontation avec Oyonnax pour le compte de la 17e journée de Top 14 (ce soir 20h45, match en retard), le Biarrot Imanol Harinordoquy a estimé que l'USO a "dû passer une semaine moins détendue que nous (Biarritz, ndlr). Le capitaine basque parle d'un BO "à la saison horrible".

Dans quel contexte abordez-vous ce match?

Imanol Harinordoquy: "Dans un contexte un peu trop détendu donc, il y a eu une petite mise au point ce matin (jeudi). Puisque même si pour nous c'est difficile, l'objectif sur cette fin de saison est de prendre du plaisir. En plus, avec le retour du beau temps et d'un terrain praticable, j'espère que ça va nous permettre de jouer un rugby un peu plus complet que lorsqu'on joue par tempête, comme c'est arrivé dernièrement. Jouer, envoyer du jeu, mais en respectant les fondamentaux, notamment face à une équipe qui va venir jouer sa survie. Ils ont dû passer une semaine moins détendue que nous. Si on veut se faire plaisir, il faut mettre les choses dans l'ordre, être propre en conquête, être près dans le combat, parce que c'est une équipe qui a montré de belles vertus à ce niveau. Être présent dans les zones de ruck, sinon on n'existera pas, si on pense à faire trois passes avant d'avoir des ballons propres".

Dans votre situation d'arbitre du maintien, y a-t-il une motivation supplémentaire à pouvoir aider Bayonne à se maintenir?

I.H: "Honnêtement, ça ne fait pas partie du discours. On veut surtout retrouver un peu de sourire, et ça va avec le résultat et la victoire. J'ai entendu dire qu'on allait avoir des supporteurs bayonnais vendredi soir, je les invite à venir nombreux. Ça fera un peu plus de monde au stade et un peu plus d'ambiance. Et quand on est sur le terrain, c'est toujours appréciable".

Des Bayonnais avouent qu'ils seront supporteurs pour la première fois, d'autres pensent que vous allez lâcher prise pour les couler. Qu'avez-vous à répondre?

I.H: "On ne joue ni pour Bayonne, ni contre Bayonne. On joue avant tout pour nous. Pour revoir des sourires dans le vestiaire, pour se prendre dans les bras ou passer la ligne pour marquer des essais. C'est ça qui me motive quand je me lève le matin, parce que la saison a été horrible. Ça veut dire pour qu'on joue pour gagner. On ne regarde pas si ça arrange les Bayonnais ou pas. Notre objectif est de gagner vendredi soir, c'est tout".

   

AFP