Bertrand Guiry (Perpignan)
Bertrand Guiry (Perpignan) | RAYMOND ROIG / AFP

Guiry: "Les deux mois à venir seront décisifs"

Publié le , modifié le

"Les deux mois à venir seront décisifs" pour Perpignan qui vise la phase finale du Top 14 et du Challenge européen, a estimé ce mercredi le troisième ligne Bertrand Guiry avant d'accueillir Agen vendredi en ouverture de la 12e journée du Top 14.

Comment les joueurs ont-ils vécu la transition à la tête du club entre Paul Goze, élu président de la Ligue nationale de rugby (LNR), et Daniel Besson?
Bertrand Guiry : "Il était important pour le club et les joueurs que cela (l'élection du nouveau président de l'Usap, ndlr) se fasse rapidement après l'élection de Paul (Goze) à la tête de la Ligue. La situation est clarifiée, on sait désormais par qui on va être dirigé, c'est une bonne chose pour la suite de la saison. Les joueurs ont besoin de cela. On connaît le président car il est actionnaire depuis presque un an. Il est venu se présenter lundi dans les vestiaires. On sait qu'il a un attachement fort pour ce club et on connaît ses qualités de gestionnaire".

Face à Agen, vous débutez une série importante en Top 14 (réceptions d'Agen, Montpellier, Clermont, Bordeaux et déplacement à Toulon) et en Challenge européen (double confrontation face aux Anglais de Worcester)?
BG : "C'est un tournant de la saison si l'on veut atteindre nos objectifs qui sont la qualification pour les barrages en Championnat et la phase finale du Challenge européen. Pour cela, il faut absolument tout gagner à domicile et aller prendre des points à Worcester. On est 'ric-rac' depuis le début de saison. Sur la forme, notre jeu est relativement accompli mais, sur le fond, on est en retard au classement du Top 14. La 6e place est loin d'être acquise. Ces deux mois à venir seront donc décisifs. Pendant la trêve internationale, on a fait le plein de fraîcheur, on est mort de faim".

Vous débutez face à une équipe d'Agen en difficulté (12e du Top 14). Est-ce un avantage?
BG : "Ils sont en difficulté au classement mais ils possèdent un bon groupe. Il y a eu beaucoup de changements dans le staff en début de saison, il est donc logique qu'il leur faille du temps pour se mettre en place. Mais on sait que les Agenais seront dangereux. Il faut qu'on aborde ce match avec le moins de pression possible et que l'on assume mieux notre jeu à domicile, ce qui n'a pas toujours été le cas depuis le début de saison".

AFP