Laurent Bouchet Grenoble
Le talonneur de Grenoble Laurent Bouchet. | JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Grenoble décroche son premier succès face à Brive

Publié le , modifié le

Grenoble a décroché son premier succès de la saison en s'imposant au terme d'une rencontre électrique face à Brive (36-23), qui encaisse à l'inverse son premier revers, dimanche lors de la 4e journée de Top 14. Le match a notamment été marqué par l'expulsion de trois joueurs, dont deux Grenoblois, à la suite d'une bagarre générale qui a éclaté juste avant la mi-temps.

Les Grenoblois devraient peut-être envisager de se tourner vers le rugby à XIII. Au Stade des Alpes, les Isérois ont décroché le premier succès de la saison face à Brive, malgré une deuxième mi-temps disputée à 13 contre 14. L'exploit est d'autant plus retentissant pour le FCG qu'il restait en ce début de saison sur trois défaites inquiétantes face au Stade Français (54-20), La Rochelle (22-19) et Lyon (32-13). Pire, le club n'avait plus gagné en Championnat depuis le 2 avril dernier, soit neuf défaites consécutives.

Bagarre générale

Brive tirait le premier dans ce début de match serré, écrasé par la chaleur. À l'issue d'une touche bien négociée, Benjamin Lapeyre héritait du ballon petit côté et déjouait la défense iséroise pour donner l'avantage aux siens (15e). L'essai briviste avait le mérite de réveiller les prises d'initiatives grenobloises. Les coéquipiers de Wisniewski répliquaient sur une touche, après une combinaison astucieuse que Taumalolo allait conclure dans l'en-but (21e). Grenoble enfonçait le clou juste avant la mi-temps par McLeod, qui trouvait un trou de souris après un maul mal contenu par les Brivistes pour aplatir (37e).

La fin de la première période était houleuse entre les joueurs, qui se chambraient allègrement dans les mêlées. Une bagarre générale éclatait logiquement suite à l'une d'elles, interrompant la rencontre durant de longues minutes. Le trois quart Nigel Hunt et le première ligne Sona Taumalolo étaient expulsés côté isérois, tandis que le pilier Damien Jourdain, tout juste entré, était l'unique Briviste sanctionné d'un carton rouge.

Brive lâche le bonus défensif

De retour des vestiaires, Grenoble résistait en dépit de son infériorité numérique, redoublant d'efforts et grattant des ballons en touche et dans les rucks. Mais Brive profitait de la plus petite largesse défensive pour se montrer dangereux et c'est ainsi que Asieshvili trouvait la faille, ramenant ses partenaires à trois points des Isérois (57e).

Malgré ce coup dur, Grenoble n'abdiquait pas, d'autant que Ledevedec récoltait côte visiteur un carton jaune. Dans une ambiance survoltée, Batlle, lancé à pleine vitesse, effaçait trois Brivistes venus à sa rencontre pour le troisième essai du FCG (63e). Tout était à refaire pour Brive, mais, trop souvent pénalisés, ils laissaient s'envoler les Grenoblois et le point de bonus défensif. Impérial en touche, en mêlée, dans les rucks et dans l'envie, Grenoble décrochait un premier succès mérité.

Co-leader et meilleure défense du Championnat avant cette journée, les hommes de Nicolas Godignon pointent désormais à cinq longueurs de La Rochelle, seul leader, qu'ils recevront la semaine prochaine. Les hommes de Bernard Jackman sont, eux, toujours scotchés à la dernière place du classement. Mais avec cinq points désormais, il restent au contact de Bayonne et Pau, avec six unités chacun.

AFP