Galthié Fabien portrait 2008
Fabien Galthié | AFP - Eric Piermont

Galthié: "Je suis très ému"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de Montpellier Fabien Galthié a expliqué être "très ému" après la belle victoire de son équipe devant Toulon (27-3), qui offre au club sa première qualification en phase finale de son histoire. Galthié dit ressentir "autant de joie" que lors de son premier titre de champion de France comme entraîneur avec le Stade Français en 2007.

Est-ce le match parfait ?
"Oui, c'est un match parfait. Nous gagnons par trois essais à zéro, en prenant notre 7e bonus offensif de la saison. C'était magnifique, on peut parler d'exploit, je suis très ému. Mais je pense d'abord à ceux qui ont perdu ce soir, notamment à Juan-Martin Fernandez-Lobbe et Felipe Contepomi que je connais bien (les deux Argentins du RCT, qu'il a connu lorsqu'il était consultant des Pumas, ndlr)".

Les barrages sont-ils une juste récompense pour votre équipe ?
"En sport, il ne faut pas chercher les récompenses, mais le résultat. Cette saison, on a été en difficulté, mais on n'a pas lâché. Nous terminons à 72 points, pour une équipe qui devait jouer le maintien.... C'est incroyable! Je ressens autant de joie que lorsque j'ai été champion de France avec le Stade Français comme entraîneur. Le rapport à la performance est le même. Ces dernières semaines, nous avons perdu trois matches qu'on aurait dû gagner et qui nous auraient fait basculer deuxièmes ou premiers! On a fait jouer 49 joueurs cette saison, dont 20 sortis du centre de formation. Je suis très heureux, ému".

Que pensez-vous de Castres, votre prochain adversaire ?
"Je n'y pense pas trop à chaud. Je vis le moment présent. Ce match d'aujourd'hui (samedi) balaie toute la souffrance qu'on a pu avoir dans la saison. C'est marrant car avant le match, j'ai reçu un sms de Laurent Labit (co-entraîneur de Castres, ndlr), qui me souhaitait bonne chance, alors qu'en juin, il m'avait dit que nous finirions au mieux 9e...."

AFP