Benjamin Sa Racing Metro VS Toulouse 03 2011
Benjamin Sa (Racing-Metro) | AFP - MARTIN BUREAU

Embouteillage à l'avant

Publié le , modifié le

Battu 21 à 43 par le Racing-Metro, au stade de France, Toulouse reste leader mais se retrouve sous pression avec désormais un seul petit point d'avance au classement. Plus tôt, Biarritz et Perpignan se sont distingués en prenant le bonus offensif respectivement face à Bayonne (40-10) et sur la pelouse de la Rochelle (16-34). Clermont s'est incliné à Agen (26-17) et Brive a infligé une sérieuse correction à la lanterne rouge Bourgoin (50-6).

Le fait du jour (1): Perpignan toujours vivant

La remontée fantastique de Perpignan continue. Lancés dans un pari fou, à savoir arracher la qualification malgré un débours importants, les vice-champions de France ont atomisé La Rochelle grâce à une entame parfaite et c'est peu de le dire. Après seulement 20 minutes, les Catalans avaient déjà le bonus offensif en poche grâce à Coetzee (3e et 20e) Candelon (17e). Puissants, décidés, concentrés. Devant leur fervent public, les Rochelais n'étaient pas invités. Une défaite 34 à 16 lourde de conséquence au classement pour les deux équipes. Perpignan entre dans le Top 6, La Rochelle est relégable.

Le fait du jour (2): Agen et Brive à l'heure

La Rochelle défait et relégable, Brive et Agen font une excellent eopération dans la course au maintien. Sérieux, patients et appliqués, les Brivistes ont assuré l'essentiel: la victoire et le bonus offensif grâce à 7 essais (50-6). Dans le sillage de sa prestation convaincante contre Toulon, Agen fait d'Armandie une forteresse imprenable en battant sur Clermont 26 à 17 (voir aussi le chiffre du jour). Même si rien n'est joué, ces deux clubs ont pris une belle option et surtout une bonne dose de confiance pour la suite. 

Le match du jour: Biarritz coule l'Aviron 

Un Biarritz – Bayonne, c'est toujours explosif, encore plus quand il a un intérêt sportif. Mais le derby basque, 99e du nom et disputé à Saint-Sébastien à Anoeta, n'a pas brillé par son suspens. Après trois succès difficiles à Aguilera face à Agen, La Rochelle et le Racing, le BO a surclassé son voisin grâce à une entame de feu. Après 30 minutes de jeu, les Rouge et Blanc avaient inscrit déjà quatre essais de Bosh (2e), Peyrelongue (7e), Harinordoquy (27e), Ngwenya (32e) pour l'emporter 40-10. Outre la suprématie basque après le succès à l'aller à Jean-Dauger (22-19), Biarritz fait une bonne opération dans la course aux premières places.

Le chiffre du jour : 1

Comme le nombre de victoire à l'extérieur de Clermont, à Bourgoin lors de la première journée. Depuis, rien ou presque lors des neufs déplacements suivants. Un bilan indigne d'un champion de France. Malgré une belle entame ponctué par un essai de Parra (3e, 0-7), les Jaunards ont encaissé un 20-0 sur la pelouse des Agenais survoltés, deux essais de Monribot (8e) et Fonua (19e). Coupables de maladresses et d'erreurs, ils devront cravacher dur pour se qualifier. Au risque de connaître une belle désillusion.

L'homme du jour : Jonathan Wisniewski

Pour l'affiche de cette 22e journée, Racing-Metro-Toulouse, Jonathan Wisniewski a assuré le show et largement contribué à la victoire des Racingmen (43-21). Auteur d'un drop dès la 2e minute de la rencontre, l'ouvreur des Ciel et Blanc a en effet encore ajouté 25 points au compteur de son équipe grâce à 6 pénalités, 2 transformations et un drop. Une jolie prestation pour Wisniewski qui a perdu son frère cadet dans un accident de la route en février dernier et a qui il a dédié la plupart de ses points inscrits ce samedi. Le reste de la formation francilienne n'a pas été en reste non plus. John Leo'o (9e), Julien Saubade (42e) et Sébastien Chabal (62e) ont en effet apporté leur pierre à l'édifice en inscrivant chacun un essai. En face, les Toulousains ont été à la peine et n'ont eu l'honneur sauf que grâce au pied de Frédéric Michalak auteur des 21 points du Stade Toulousain. Pour leur grande première au stade de France, les racingmen se sont donc offert une franche victoire - et accessoirement le prix Coubertin - qui n'arrange pas les affaires de Toulouse. Car si les Rouge et Noir restent leaders à l'issue de cette 22e journée, ils ne comptent plus qu'un point d'avance au classement ... devant le Racing-Metro.

Mathieu Baratas