Thierry Dusautoir Toulouse Edimbourg
Thierry Dusautoir (Toulouse) face à la défense d'Edimbourg | Ian MacNicol / AFP

Dusautoir: "Se tester à balles réelles"

Publié le , modifié le

"C'est notre dernière opportunité de se tester à balles réelles avant notre demi-finale", a reconnu Thierry Dusautoir, le capitaine du Stade Toulousain et du XV de France, avant l'ultime match de la saison régulière du Top 14 de rugby contre Montpellier, samedi (16h15).

Montpellier est votre dernier match de la saison régulière. Qu'en attendez-vous ?
"L'enjeu est de mieux jouer, prendre nos repères, continuer à peaufiner nos réglages et faire des matches de meilleure qualité. On est sur la bonne voie, on fait des choses de plus en plus intéressantes. C'est notre dernière opportunité de se tester à balles réelles avant notre demi-finale. Face à une très grosse équipe, c'est parfait".

Comment expliquer que le Stade Toulousain fasse des premières mi-temps de qualité et des secondes poussives ?

"Il y a trois semaines, on ne faisait ni l'une, ni l'autre de qualité. Dans ce qu'on produit aujourd'hui, il y a du mieux. L'objectif sera de faire 80 minutes de qualité. On a énormément parlé de nos difficultés à Toulon en termes de mêlée mais Toulon n'est pas n'importe quelle mêlée du Championnat ! On progresse. On avait bien entamé cette partie. On avait mis énormément de pression à cette équipe de Toulon pour sortir devant à la mi-temps (16-8, nldr). On a peut-être relâché en seconde mi-temps en prenant cet essai dès la première minute qui leur a permis de reprendre confiance. On avait l'opportunité de gagner là-bas parce qu'en faisant une deuxième mi-temps moins intéressante on échoue qu'à trois points de Toulon, chez eux. Dans l'ensemble, c'est pas mal, mais étant donnés les objectifs, on ne peut se satisfaire de cela".

Montpellier, en net progrès, constitue un sacré défi...
"On a tiré les enseignements de leurs matches précédents. Montpellier a progressé, l'effectif est resté stable et on a vu sa capacité à revenir de la 13e place à la 4e aujourd'hui. N'importe quelle équipe ne peut pas le faire. Montpellier s'inscrit dans les grosses équipes du Championnat. C'est peut-être une répétition générale avant la demi-finale, peut-être face à Montpellier. Notre contenu, notre capacité à produire et notre progression sont importants pour la demi-finale et pour la gagner".

AFP