Toulouse-Clermont
Retrouvailles entre Clermontois et Toulousains | AFP

Dernières chances pour les barrages

Publié le , modifié le

La 25e journée de Top 14 promet de sérieuses empoignades notamment pour les équipes qui cherchent encore à conforter leurs positions pour les barrages. A cet égard, Castres et Montpellier auront à diputer deux rencontres qui voudront cher dans une avant-dernière journée de championnat qui proposer deux grosses affiches: Clermont-Stade Toulousain samedi et le derby Stade Français-Racing Métro dimanche.

Séduisant sur le papier, ce choc entre Clermontois et Toulousains, deux équipes réputées joueuses, n'aura en fait guère d'enjeu, tant l'écart  (8 points) séparant ces formations paraît insurmontable. Clermont, qui a laissé  la plupart de ses cadres au repos, voudra préparer au mieux sa demi-finale de  Coupe d'Europe, samedi prochain face au Munster à Montpellier. De son côté, le  Stade toulousain cherchera à rebondir après sa défaite à Montpellier (10-8) le  week-end passé qui a sans doute laissé perplexe le manager Guy Novès, toujours  à la recherche de la bonne formule. Invaincue depuis 58 matches à  Marcel-Michelin (dernière défaite le 21 novembre 2009), l'ASM aura l'occasion  d'égaler le record du Stade Français, établi entre 2004 et 2008, de 59 succès  de rang. Pour les toulousains, même si l'écart semble suffisant pour qu'ils puissent s'assurer un tour de barrage à domicile, il s'agira de confirmer leur statut.

Castres, Montpellier: lutte à distance

Dans les candidats directs à la lutte pour une place barragistes, Castres recevra Mont-de-Marsan, d'ores et déjà relégué, et Montpellier se rend à Bayonne qui n'a plus rien à espérer. Tenu en échec à Pierre-Antoine par  Bordeaux-Bègles vendredi dernier, le CO a vu ses concurrents pour les  barrages à domicile se rapprocher dangereusement. Le faux pas est donc  formellement interdit contre la lanterne rouge.. Une victoire  bonifiée paraît d'autant plus indispensable que se profile un déplacement sous  haute tension pour la dernière journée, à Colombes pour affronter le Racing.  Mais attention car les Montois, en roue libre, pourrait profiter de l'occasion pour frapper un grand  coup avant de tirer leut révérence.

Pour Montpellier, vainqueur de Toulouse la semaine  dernière, il n'y a qu'une seule issue à ce match à Bayonne, la victoire qui permettrait  sa place en barrage. Le succès et  d'autant plus impératif qu'il faudra s'épargner une  dernière journée à haut risque face au rival régional Perpignan. Il faut aussi  entretenir l'espoir d'un barrage à domicile, une ambition que le club  héraultais partage avec Castres et le Racing-Métro, pour un seul ticket. Les  Montpelliérains se présenteront donc avec les cadres à Jean-Dauger, où l'Aviron  a enchaîné huit matches sans défaite (sept victoires, un nul). Gare en effet à  Bayonne, en forme en cette fin de saison et qui célèbrera pour l'occasion le centenaire de son premier titre de champion de France.

L'USAP en embuscade

En cas de défaillance des deux principaux protagonistes pour entrer dans le Topp 6, Perpignan pourrait tirer les marrons du feu. Certes, les Catalans ont six points de retard sur Montpellier et sept sur Castres, mais mathématique ils ne sont pas encore éliminés. Et même s'ils n'y parviennent  ils pourraient hériter de la 7e place, un joli lot de consolation: en cas de victoire de Toulon ou Clermont en  Coupe d'Europe, elle enverra son propriétaire disputer la plus prestigieuse  compétition continentale. Les Perpignanais entendent donc bien s'y ancrer. Cela passe par une victoire à Agen  avec  l'espoir d'un faux pas de Montpellier dans le même temps, avant de  retrouver les Héraultais pour la dernière journée. Mais il faudra également se  projeter vers la demi-finale du Challenge européen, vendredi  prochain à  Aimé-Giral face au Stade Français. Une victoire dans l'épreuve serait une autre  voie d'accès à la Coupe d'Europe et les Perpignanais ne la devraient qu'à  eux-mêmes. En face, le SUA est officiellement relégué en Pro D2 et voudra  seulement sauver l'honneur.

Un derby pour servir le Racing

Le choc de dimanche aura surtout de l'importance pour le Racing-Métro, bien au-delà de sa dimension de derby . Celui-ci opposera au Stade de  France un Stade Français qui n'a plus rien à jouer en Top 14 à un  Racing-Métro  extrêmement motivé par la perspective des barrages. En cas de  victoire, les Ciel et Blanc auront en effet leur ticket assuré pour la phase  finale et pourront s'offrir un feu d'artifice à Colombes contre Castres pour  espérer recevoir. En face, le Stade Français va faire tourner son effectif dans  l'optique de la demi-finale de Challenge européen à Perpignan, qui pourrait  sauver une saison décevante.

Christian Grégoire