Benjamin Ferrou La Rochelle Top14 08 2010
Benjamin Ferrou (La Rochelle) | AFP - Xavier Leoty

Dernière chance pour La Rochelle

Publié le , modifié le

C’est presque une finale pour le maintien qui se joue entre les deux promus la Rochelle et Agen, distants de 9 points au classement ce soir. Si La Rochelle, relégable, s’impose face à Agen, la course au maintien sera complètement relancée. En revanche, tous les autres résultats garantit le maintien au SUA.

La lourde défaite en championnat à Brive (26-9 avec bonus offensif pour les Corréziens) a entamé le moral des Rochelais. Avec neuf points de retard sur le CABCL, premier non-relégable, et sur Agen, la situation s’est compliquée pour les Maritimes qui se doivent de réussir un sans faute lors des trois dernières journées. Cela commence par une victoire Agen, un concurrent direct. Pas seulement. Avec le déplacement à Clermont et la réception de Bayonne, les Maritimes devront empêcher les Agenais de prendre le bonus défensif tout en essayant de marquer le bonus offensif. En gros, faire le plein de points. « Ils n'ont plus rien à perdre dans l'histoire, ils vont jouer leur va-tout » prévient Christophe Deylaud, co-entraîneur d'Agen.

La mission s’avère difficile car Agen n’a pas un parcours de relégable depuis le début de la phase retour avec cinq victoires pour cinq défaites Conquérants à domicile, les Agenais ont surclassé des gros du championnat, pourtant venus faire un résultat. Toulon (23-13), Clermont (26-17) et Castres (21-16) n’ont pas résisté à l’agressivité agenaise. Une agressivité positive qui se traduit par un jeu plus complet et plus efficace. Après un temps d’adaptation aux rythmes et aux impacts du Top 14, les troupes du duo Lanta-Deylaud tiennent enfin le coup. Les meilleur signes de la bonne santé du SUA sont les deux bonus défensifs accrochés à Montpellier (25-24) et à Paris (22-18) après avoir longtemps mené au score. Un succès ou un nul sur la pelouse de Marcel Deflandre offrirait le maintien. « Un vrai match de phases finales » prédit Deylaud.

Mathieu Baratas