L'ouvreur du Racing Jonathan Wisniewski
Jonathan Wisniewski | MaxPPP - Damien Gautier

Derby décisif pour le Racing

Publié le , modifié le

Le Racing-Métro a impérativement besoin d'un succès lors du derby parisien, ce dimanche au Stade de France, pour espérer terminer dans les quatre premiers afin de recevoir en barrages d'accession aux demi-finales. Mais le Stade Français en fait une question d'honneur, dans un Stade de France copieusement garni.

Le derby parisien va opposer un Stade Français qui n'a plus rien à jouer en championnat à un  Racing-Métro extrêmement motivé par la perspective des barrages. En cas de  victoire, les Ciel et Blanc auront en effet leur ticket assuré pour la phase finale et pourront s'offrir un feu d'artifice à Colombes contre Castres pour espérer recevoir. En face, le Stade Français va faire tourner son effectif dans l'optique de la demi-finale de Challenge européen à Perpignan, qui pourrait sauver une saison décevante.

Parisse de retour

Pour ce duel haut en couleurs, les Stadistes enregistrent le retour du troisième ligne Sergio Parisse, qui n'a plus joué avec le Stade Français depuis son carton rouge face à Bordeaux le 16 février. L'Italien fait son retour à point nommé après deux mois marqués par les suspensions, les obligations internationales, le repos et une petite blessure. Il sera capitaine d'une équipe remaniée en prévision de la demi-finale de Challenge européen face à Perpignan vendredi  prochain (sachant que le lauréat de l'épreuve obtient un billet pour la prochaine H Cup).

Contepomi à l'ouverture

L'Argentin Felipe Contepomi débutera à l'ouverture, associé probablement au demi de mêlée Julien Dupuy. Camara et Fainifo occuperont les ailes, Porical l'arrière tandis que Williams et Gurruchaga seront alignés au centre. Devant, Flanquart et Mostert débuteront en deuxième ligne et Laurent Sempéré au talonnage. Les Parisiens ont reçu vendredi la visite à l'entraînement du pilier David Attoub, en béquilles, blessé dans un accident de  la circulation et indisponible jusqu'à la fin de la saison.

Le Racing avec ses tauliers

Du Côte du Racing-Métro, tous les cadres sont sur le pont pour cette affiche qui était celle de la première finale du championnat de France en 1892 (victoire du Racing Club de France 4-3). La charnière formée par le demi de mêlée Maxime Machenaud et l'ouvreur Jonathan  Wisniewski devrait en toute logique débuter la rencontre que le Racing entend jouer à fond dans l'optique des barrages, vrais "faux quarts de finale".

Gonzalo Quesada devrait donc faire  entrer en jeu ses cadres, plutôt préservés la semaine passée contre Mont-de-Marsan. Ainsi, Juan Martin Hernandez sera présent dès le coup d'envoi à  l'arrière, Fall et Imhoff occuperont les ailes, Chavancy et Estebanez le centre  du terrain. Devant, la première ligne type Brugnaut-Szarzewski-Ducalcon devrait  être alignée d'entrée. A noter la présence dans le groupe du pilier international Italien Andrea Lo Cicero, peu utilisé cette année.