Mas Nicolas Perpignan charge Guirado 09 2010
Nicolas Mas ballon en main | AFP - Diarmid Courreges

Défaite interdite pour Biarritz et Perpignan

Publié le , modifié le

La lutte pour le maintien sera le principal intérêt de la 20e journée du championnat. Lyon, lanterne rouge du classement, abat l'une de ses dernières cartes contre le Stade Français à Charléty. Bayonne (13e), en déplacement à Montpellier, tentera de ne pas voyager à vide à Montpellier. Perpignan doit impérativement battre Toulon sous peine de grave danger, et Brive essaiera de ne pas revenir bredouille de Biarritz.

L'heure est grave ! A sept journées de la fin de ce Top 14 passionnant mais faussé par dix journées "doublonnées", pas moins de six clubs sont encore concernés par le maintien dans l'élite. De Bordeaux-Bègles à Lyon en passant par Brive, Perpignan et les deux clubs basques, toutes les équipes peuvent trembler. Le moins bien loti reste le Lou. Depuis leur défaite à domicile contre le rival briviste, les Rhodaniens savent qu'ils n'ont plus aucun droit à l'erreur à l'heure de se rendre à Paris y défier un Stade Français en quête d'une qualification en play-offs.

LOU, y es tu ?

"Après notre non-match contre Brive (9-22), nous avons montré à Castres (6-6) que nous n'avions pas abdiqué", a affirmé Arnaud Marchois, le 2e ligne et capitaine de la lanterne rouge, qui s'apprête à retrouver son ancien club. "C'est peut-être un signe que d'affronter cette équipe lors d'un week-end international car elle sera privée de ses meilleurs joueurs". Lyon enregistre le retour de ses buteurs Romain Loursac et Mark Van Gisbergen. En revanche, il sera privé du pilier Sébastien Petit (fissure du sternum) et du 3e ligne Vincent Clément (entorse à la cheville droite).

Le Stade Français déplore de son côté les absences de nombreux internationaux: le pilier David Attoub, le talonneur Dimitri Szarzewski, le 2e ligne Pascal Papé et le demi de mêlée Julien Dupuy sont retenus avec le XV de France pour affronter l'Angleterre dans le Tournoi des six nations. Le 3e ligne et capitaine italien Sergio Parisse défendra les couleurs de la "Nazionale" au pays de Galles et le 2e ligne anglais Tom Palmer est retenu avec le XV de la Rose.

Aux basques de la concurrence

Bayonne, également en position de relégable, effectue un déplacement périlleux à Montpellier. L'Aviron devrait pouvoir compter sur son capitaine Marc Baget, absent contre le Racing (choc à la tête) et sur son ouvreur Benjamin Boyet (dos). Troy Flavell (ischio jambier), Cédric Heymans (fracture main) et Mike Phillips (sélection galloise) sont absents. Le demi d'ouverture François Trinh-Duc, retenu en équipe de France pour jouer dimanche face à l'Angleterre et le troisième ligne Mamuka Gorgodze, sélectionné avec la Géorgie pour affronter la Russie, seront absents côté languedocien.

Autre club basque en danger, le Biarritz Olympique, qui accueille un concurrent direct situé juste devant lui au classement. Le BO, pour sa deuxième réception de suite, va jouer la continuité en s'appuyant sur les vainqueurs de Bordeaux-Bègles, dont Dimitri Yachvili, en forme internationale, mais non rappelé par les Bleus. Des incertitudes planent toutefois sur la participation des piliers Fabien Barcella (entorse cervicale) et Sylvain Marconnet. Le staff espère le retour du 3e ligne Raphaël Lakafia. Imanol Harinordoquy est avec l'équipe de France.

En Corrèze, c'est l'hécatombe. Le CAB sera privé de sept cadres, notamment en première ligne. Si les Corréziens ont pu conserver le pilier Davit Kinchagishvili, laissé libre par la Géorgie, ils devront faire sans Virgile Lacombe (abdominaux), Pablo Henn (suspendu), Pablo Cardinali (coude), et Jefferson Poireau, qui n'a pas pu être libéré par l'équipe de France des moins de 20 ans. Mathieu Barès, 19 ans, a été appelé pour faire le nombre. En troisième ligne, Antonie Claasen (cheville gauche) et Alexandre Bias (genou gauche) feront défaut, alors que derrière Shane Geraghty sera absent entre 4 et 6 semaines (adducteurs) et Ronnie Cooke se remet d'une double fracture de la pommette.

Le souffle catalan ?

Dernier club concerné par la relégation samedi, l'Usap. Contre Toulon, Perpignan enregistrera les retours du demi de mêlée Kevin Boulogne (béquille), du troisième ligne Grégory Le Corvec et du trois-quarts aile Farid Sid, ces deux derniers ayant été ménagés lors du déplacement à Agen. En revanche, l'Usap sera privé de ses internationaux français Nicolas Mas et Maxime Mermoz, gallois James Hook et roumain Marius Tincu. Manqueront également les deuxièmes lignes Robbins Tchale-Watchou (traumatisme crânien), Guillaume Vilacéca (épaule) et le centre Jean-Philippe Granclaude (genou).

Titulaire samedi dernier, l'ailier Julien Candelon n'est pas conservé dans le groupe. Côté Ercété, Bernard Laporte a décidé de mettre Jonny Wilkinson au repos forcé devant l'insistance du staff médical. Le glissement de Giteau à l'ouverture permet à Lovobalavu de retrouver une place au centre. En première ligne, le jeune pilier géorgien Levan Chilachava profite de l'absence de son compatriote Davit Kubriashvili, retenu en sélection, pour prendre place sur le banc. En deuxième ligne, Bakkies Botha, forfait (élongation du quadriceps), est remplacé par Dean Schofield. A l'arrière, Benjamin Lapeyre forfait (quadriceps) est remplacé par Luke Rooney.

Agen et Castres pour un exploit

Les autres rencontres du jour mettent aux prises des formations concernées uniquement par le Top 6. Deux prétendants à ces play-offs, Castres et Agen, défieront respectivement les deux leaders –déjà quasiment assurés des deux premières places synonymes de demi-finales- Toulouse et Clermont. Le CO devra faire très fort pour battre le Stade Toulousain à Ernest-Wallon tandis que le SUALG peut viser l'exploit contre des Clermontois diminués par l'absence de nombreux internationaux.