Dan Carter
L'ouvreur néo-zélandais du Racing Daniel Carter | AFP - THOMAS SAMSON

Dan Carter: "On peut être fier"

Publié le , modifié le

Pour sa première année au Racing 92, Dan Carter va disputer sa première demi-finale du Top 14, après la victoire de son équipe en barrage sur Toulouse (21-16). "C'est toujours dur de battre Toulouse et on tire aussi notre fierté d'avoir défendu efficacement", a-t-il déclaré. Et il attend avec impatience l'affrontement avec Clermont.

Ce soir il y a eu beaucoup de combat et peu de spectacle...
Dan Carter:
"C'est souvent le cas lors des matches de phase finale quand il y a autant d'enjeu entre deux équipes très fortes en défense. C'est toujours dur de battre Toulouse et on tire aussi notre fierté d'avoir défendu efficacement. C'était sûr que ça n'allait pas être un match avec un score élevé. Mais cela nous offre une autre semaine de compétition et ça, on peut en être fier."

Vous étiez touché à un mollet ces dernières semaines. Cela a-t-il été difficile pour vous ce soir ?
D.C.:
"Non, j'ai fait une semaine normale d'entraînement avec l'équipe, ce que je n'avais pu faire depuis quelques temps. Ca faisait du bien et ça m'a permis d'aborder ce match en confiance. On a pris beaucoup de précautions avec moi. Maintenant ce sera surtout de la récupération car on n'a que six jours avant la demie et ce sera difficile contre la meilleure équipe de la compétition. On va s'assurer d'être prêt mentalement et physiquement."

Quel regard portez-vous sur Clermont que le Racing 92 a battu deux fois cette saison ?
D.C.:
"Je ne tirerais pas trop de conclusions de ces deux matches. C'est une très bonne équipe, ils n'ont pas fini premier de la saison régulière par hasard. Ce sera un match énorme et il faudra jouer à notre meilleur niveau pour encore s'offrir une autre semaine. Je ne peux pas vraiment trouver de faiblesse à Clermont pour être honnête, il y a une telle profondeur d'effectif, des joueurs vraiment enthousiasmants dans les lignes arrières."

AFP