Covid-19 : le club de Castres annonce 11 nouveaux cas

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
L'entraîneur du Castres Olympique Mauricio Reggiardo lors du match de Top 14 contre le Stade Français
L'entraîneur du Castres Olympique Mauricio Reggiardo lors du match de Top 14 contre le Stade Français | Frederic SCHEIBER / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Déjà touché par le coronavirus, le club de Castres a annoncé qu'il comptait onze nouveaux cas de Covid-19 dans sa formation. Le CO avait déjà dû déclarer forait en Challenge Européen et voir son dernier match de championnat contre Montpellier être reporté après quatre tests positifs dans l'effectif et son encadrement.

Déjà contraint au report de son match de la 3e journée à Montpellier en raison de cas dans l'équipe, le Castres Olympique a annoncé mercredi 11 nouvelles infections au Covid-19 au sein du club. Castres devait recevoir Brive samedi lors de la 4e journée, mais la rencontre sera probablement reportée par la LNR, qui a été informée par le club de la situation sanitaire.

"Après la révélation de 3 cas positifs le 1er octobre, le CO a vu son match à Montpellier reporté à une date ultérieure. Il a hélas été amené à constater à l'issue des tests effectués lundi la présence de 11 nouveaux cas positifs au sein de son effectif et en conséquence une circulation active du virus", a déclaré le club dans un communiqué.

Les entraînements sont suspendus jusqu'à vendredi, les joueurs positifs sont à l'isolement, indique le club.

"Le seul côté rassurant, c'est que désormais plus de la moitié de l'effectif a contracté le virus et que potentiellement, sa circulation sera amoindrie à l'avenir au sein du club même si à court terme nous ne sommes à l'abri de rien", a précisé le médecin référent du club Cédric Chadourne.

Il y a quinze jours, le CO avait déjà été contraint de déclarer forfait pour son quart de finale de Challenge européen, contre les Anglais de Leicester, en raison de quatre cas de Covid-19 dans son effectif et staff (trois joueurs et un membre de l'encadrement).

AFP