Paul Goze, LNR

Coronavirus : La Ligue Nationale de Rugby suspend le Top 14 et la Pro D2

Publié le , modifié le

Au terme d'une réunion exceptionnelle du Comité Directeur ce jeudi après-midi, la Ligue Nationale de Rugby a décidé de suspendre le Top 14 et la Pro D2. Une suspension qui intervient dans le cadre de la lutte intensifiée contre la propagation de la pandémie de coronavirus. Aucun match n'aura lieu jusqu'au 15 voire au 30 avril.

L'effet domino se poursuit, et le discours jeudi soir du président de la République, Emmanuel Macron, a intensifié le rythme des annulations et autres reports. Après que la Fédération Française de Rugby a suspendu l'ensemble de ses compétitions de rugby amateur, c'est au tour de la LNR de prendre une mesure toute aussi drastique. L'instance dirigeante du rugby français professionnel a donc décidé, ce jeudi après-midi, de suspendre jusqu'à nouvel ordre ses championnats de France du Top 14 et de Pro D2. 

"La santé est la priorité absolue. Nous suspendons donc nos championnats de Top 14 et Pro D2 dans le contexte exceptionnel que traverse notre pays. L'essentiel est de faire bloc dans cette période de solidarité nationale", assure ainsi le président de Ligue Paul Goze.

à voir aussi Coronavirus : La FFR suspend toutes les compétitions de rugby amateur Coronavirus : La FFR suspend toutes les compétitions de rugby amateur

Initialement, cette réunion du jour était prévue lundi, rassemblant les dirigeants des clubs pour prendre une décision. Mais le discours présidentiel puis la décision de la FFR de mettre entre parenthèses le rugby amateur a sans nul doute poussé la LNR à accélérer sa prise de décision.

"Cette décision est à effet immédiat et s’applique aux deux matches en retard de PRO D2 qui étaient prévus demain (Montauban / Provence et Carcassonne / Valence). La LNR demande également de suspendre les entraînements collectifs organisés par les clubs professionnels", indique le communiqué de la Ligue. "La LNR communiquera ultérieurement sur le calendrier des réunions de ses différents organes statutaires qui examineront les suites à donner à cette situation."