Toulouse-Clermont
Retrouvailles entre Clermontois et Toulousains | AFP

Clermont-Toulouse, toujours un choc

Publié le , modifié le

L'affiche entre Clermont, 2e, et Toulouse, 1er, reste une affiche malgré l'absence des internationaux français –6 côté Clermontois, 8 côté Toulousains– pris par France-Irlande. Le classement ne bougera pas quelque soit le résultat. En revanche, la course au maintien vivra une journée charnière avec Biarritz qui doit s'imposer face à Bordeaux-Bègles pour recoller au classement. Brive reçoit Paris, Bayonne ira au Racing, Lyon à Castres et Perpignan à Agen.

Le report de France-Irlande a gâché en partie la fête même si beaucoup d'internationaux aurait été dispensé de la rencontre. Mais tout de même. L'ASM sera privée de Debaty, Bonnaire, Parra, Rougerie, Malzieu et Fofana. Le Stade Toulousain doit faire sans Poux, Servat, Maestri, Dusautoir, Picamoles, Beauxis, Clerc, Poitrenaud et aussi sans Médard, blessé au geniu droit en Ecosse (23-17) et out pour au moins 6 mois. Dans une saison à onze doublons, les deux ténors du Top 14 ont appris à composer sans leur meilleures armes françaises en s'appuyant sur des étrangers –King, Sivivatu, Vosloo à Clermont, Johnston, Albacete, McAlister à Toulouse– et des jeunes du centre de formation – l'arrière Butin côté clermontois, le talonneur Tolofua pour Toulouse.

Quelque soit le résultat de la rencontre, Toulouse restera premier, Clermont deuxième. La pression est davantage sur les Clermontois qui veulent sécuriser leur deuxième place convoitée par Toulon. Ils sont seront très motivés aussi pour rester invaincus à domicile face au champion de France ou le jeune Nicolas Bézy devrait occuper le poste d'arrière. "Nous n'avons plus d'arrière de métier ni en apprentissage", a regretté Elissalde qui a mis au repos Luke Burgess. Mais les remplaçant toulousains auront encore fière allure pour tenter un coup face aux remplaçant clermontois. Le jeu sera au rendez-vous entre les deux seuls formations qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe d'Europe. Bref, ce Clermont-Toulouse, même galvaudé reste une belle affiche. La preuve, le stade Marcel Michelin sera à guichets fermés.

Biarritz sous pression

Avant-dernier avec quatre points de retard sur son voisin bayonnais qui se déplace au Racing, Biarritz aborde le tournant de sa saison avec le premier d'une série de deux matches à domicile même si la réception de Brive est délocalisée à Dax pour sanctionner l'affaire Harinordoquy (le père de l'international était entré sur le terrain lors du derby fac à Bayonne). Privé justement de son capitaine Harinordoquy, titulaire avec les Bleus, le BO enregistre le retour de son demi de mêlée et buteur Dimitri Yachvili, remis de son lumbago. Après un stage bienvenu à Soustons, les Basques sont prêts à redresser la tête face à l'excellent promu bordeau-béglais qui vient chercher des points pour sceller son maintien.

Toujours pas assuré de se maintenir, Brive veut bonifier son récent succès à Lyon. Sans Bias, Cardinali, Lacombe et Cooke, les Coujous se méfient plus d'eux-mêmes que des Parisiens. En effet, ils n'ont gagné que 3 fois en 10 rencontres dans leur antre d'Amédée-Domenech pour 1 nul et 6 défaites. Fébrile défensivement à l'extérieur cette saison avec 27 essais encaissés en neuf déplacements, le Stade Français sans ses Bleus -Attoub, Szarzewski, Papé et Dupuy - doit ramener un résultat positif pour rester dans la course au Top 6. Agen et le Racing (sans Nallet), concurrents directs de Paris pour la sixième place, reçoivent en effet respectivement Perpignan (sans Mas et Mermoz) et Bayonne, deux équipes à la lutte pour le maintien. Sur le même schéma, Castres part favori face au dernier Lyon. Tout le monde peut gagner ou perdre gros. Autant de rencontres qui s'annoncent très tendues.

Mathieu Baratas