Les Clermontois heureux
Parra, Nalaga, Rougerie et Clermont font partie des grands favoris pour la H Cup | AFP - THIERRY ZOCCOLAN

Clermont sur ses gardes

Publié le , modifié le

Même si tous les voyants sont au vert, le leader clermontois préfère rester prudent pour la réception d'Oyonnax, à l'occasion de la 15e journée du Top 14. Plus qu'un 70e succès d'affilée dans le viseur, c'est avant tout la place de leader que les Auvergnats veulent préserver.

Le trio de tête composé de Clermont, Castres et Toulon avait creusé l'écart sur ses poursuivants lors de la dernière journée. Cette fois, il est donc question d'au moins maintenir l'écart, tout en faisant attention aux concurrents directs. C'est notamment pour cette raison que Vern Cotter préfère jouer la carte de la prudence face à une équipe d'Oyonnax qui joue le maintien, malgré des joueurs de qualité.

"Il ne faut pas oublier que cette équipe d'Oyonnax nous a déjà battu à deux reprises (en amical en pré-saison à Millau et lors de la 2e journée de championnat). Et ce n'était pas volé au vu  des prestations", a rappelé l'entraîneur de Clermont. "C'est une équipe accrocheuse, qui est partout sur le terrain.  Oyonnax a un bon buteur, des joueurs qui se connaissent très bien et une très  bonne structure". Cotter a également observé que les dernières sorties d'Oyonnax contre Toulouse et à Bayonne n'ont pas été médiocres, "et si les Oyonnaxiens peuvent décrocher leur premier point de la saison à l'extérieur chez nous, ils ne vont pas s'en priver", a prévenu le tacticien néo-zélandais.

Un déplacement à la portée de Castres

A quatre longueurs du leader, Castres se rend à Grenoble. A l'aller, le CO s'était imposé largement (34-6), et se présentera logiquement en favori. C'est d'ailleurs l'avis de Matthieu Nicolas, ancien joueur castrais et qui voit cette équipe de plus en plus forte. "Je trouve que l'équipe a mis du temps à trouver ses repères. Mais Castres monte en puissance depuis quelques semaines", a prévenu Nicolas dans un entretien accordé à GreNews

Un faux pas de Castres reste néanmoins toujours possible, et Toulon serait le premier à en profiter en cas de succès sur un Racing-Métro qui tarde à lancer sa saison. "On est persuadé que cet effectif est de qualité", a néanmoins écrit l'entraîneur Laurent Labit sur les réseaux sociaux. "On construit sur l'agressivité et le comportement pour que le jeu suive", a-t-il conclu. Huitième du classement, le club francilien ne cracherait sans doute pas sur un succès sur le RCT.

A l'affût, Toulouse aurait tort de gâcher une belle occasion de s'incruster dans le trio de tête. Face à une équipe de Bayonne qui coule un peu plus encore après son revers à Oyonnax (9-6), les Toulousains seront confiants. L'Aviron, au contraire, a tout à prouver. "Nous devons conserver cet état d'esprit et, si nous le faisons, nous nous en sortirons", a ainsi affirmé Marvin O'Connor.

Le Stade Français toujours invaincu ?

Le Stade Français saura-t-il profiter de la mauvaise passe de Perpignan, qui vient d'aligner six défaites d'affilée ? Invaincus à Jean-Bouin en 2013, les Parisiens qui ont encaissé le moins de pénalités converties depuis le début de la saison, entendent le rester.
Cette 15e journée verra également Montpellier affronter Biarritz, avec l'espoir de stopper une série de cinq défaites. L'équipe de Fabien Galthié compte d'ailleurs sur ses trois prochains matches face à des équipes moins bien classées pour se donner un peu d'air au classement.

Romain Bonte