Wesley Fofana
Wesley Fofana tente de s'échapper | AFP-ZOCCOLAN

Clermont s'en sort bien

Publié le , modifié le

L'ASM Clermont-Auvergne a souffert pour battre le Racing-Métro 13-12 lors d'un combat viril et pas toujours correct. Les Auvergnats remportent ainsi leur 45e succès consécutif à domicile (à un match du record d'invincibilité de Bourgoin). Ils restent dans le groupe de tête du classement tandis que les Franciliens, qui n'ont pas démérité, stagnent.

Dès la 3e minute Clermont ouvrait le score sur une superbe attaque en première main avec une belle passe sautée de Brock James puis une percée de Fofana. Après la libération rapide vers l'extérieur, le ballon arrivait à Napolioni Nalaga qui plongeait en coin. Morgan Parra transformait (7-0). Le Racing manquait l'occasion de revenir à 7-3 après huit minutes de jeu sur une pénalité de Jonathan Winiewski. Trois minutes plus tard, c'est Benjamin Dambielle qui ouvrait le compteur des Racingmen d'une pénalité des 30 m dans l'axe (7-3). 

Le Racing y croit

Au quart d'heure de jeu, Parra ratait l'occasion de donner de l'air aux siens sur une pénalité pourtant bien placée. Les Auvergnats dominaient territorialement mais les Franciliens résistaient assez bien, jouant sur leurs points forts, les enchainements dans l'axe autours de leurs avants. Cela payait puisque le Racing-Métro recollait à un petit point après une nouvelle pénalité de Dambielle (29e). Les deux formations regagnaient les vestiaires sur ce score en faveur des locaux (7-6). 

Gonzalo Quesada (entraîneur du Racing Métro): "Je suis fier des mecs, le match s'est déroulé comme on l'avait prévu, malheureusement on blesse nos deux numéros dix. Je suis un peu déçu car on aurait pu gagner".

Dès l'entame de la seconde période, Julien Bardy écopait d'un carton jaune avoir marché sur un Parisien –et pour son indiscipline depuis le début du match. Dans la foulée, le pack ciel et blanc mettait à la faute son vis-à-vis jaunard, permettant à Dambielle de donner deux points d'avance aux siens (7-9, 49e). Juste après, Fabrice Estebanez réussissait un drop superbe de près de 50 mètres (7-12, 55e). L'ASM vacillait et commettait de nombreuses fautes dans le jeu. 

Clermont reprend l'avantage

Les Clermontois reprenaient espoir en inscrivant trois points avant l'heure de jeu grâce à un bon travail devant concrétisé par Parra (10-12). Sur un placage, le Racing perdait Benjamin Dambielle et Parra redonnait l'avantage aux locaux (13-12). A l'entame du dernier quart d'heure, rien n'était joué. Estebanez, pourtant bien placé, ratait de peu le drop (69e). Puis Monsieur Borréani refusait logiquement l'essai que réclamaient les Clermontois, la vidéo ne permettant pas d'affirmer que Bardy avait vraiment aplati dans l'en-but après un beau "cad-deb" de Wesley Fofana.

Vern Cotter (entraîneur de Clermont): "On est soulagé, car ce fut difficile, on gagne d'un petit point, mais le contenu me fait plaisir, on a eu du caractère, on a su revenir, on a été réduit à quatorze à un moment donné, on marque un bel essai".

Les hommes de Vern Cotter poussaient pour se mettre à l'abri mais le Racing ne lâchait rien. Marcel-Michelin portait ses joueurs vers un nouveau succès à domicile (Clermont est invaincu chez lui depuis novembre 2009 et une défaite contre Biarritz). Parra trouvait le poteau à trois minutes du terme et la dernière relance francilienne n'aboutissait pas, laissant des regrets aux visiteurs qui ont bien failli créer l'exploit.