Clermont se paye le LOU, Pau maintient l'espoir

Clermont se paye le LOU, Pau maintient l'espoir

Publié le , modifié le

En allant s'imposer (23-20) sur le terrain de Lyon (une première à Gerland) lors de la 25e journée du Top 14, Clermont a rendu le chemin des Lyonnais vers la qualification très difficile. Par la même occasion, La Rochelle, avant même son choc à domicile contre Montpellier, est assurée de disputer les demi-finales. Pau s'est replacé en battant Brive (32-27). Bayonne a offert du spectacle et une victoire à son public contre Grenoble (43-35) dans le match des relégués.

Sans leurs cadres (Rougerie, Strettle, Lamerat, Lopez, Parra, Chouly, Lee, Vahaamahina, Zirakashvili, Chaume, Kayser), blessés ou ménagés en prévision de la finale de Coupe d'Europe face aux Saracens le 13 mai, les Auvergnats ont rapporté quatre points inespérés de Gerland. Ils sont les premiers à y faire tomber le LOU, jusqu'ici invaincu à domicile depuis qu'il s'était installé dans l'ancien stade de l'Olympique lyonnais au début de l'hiver. Surtout, les Rhodaniens restaient sur trois victoires d'affilée, dont deux face à des cadors, Castres (16-17) et La Rochelle (29-25). Portés par leur ailier fidjien Alivereti Raka, auteur du seul essai de l'ASM (14e), les hommes de Franck Azéma ont été aidés par le manque de discipline de ceux de Pierre Mignoni, pourtant point fort du LOU d'habitude cette saison.

Mauvaises retrouvailles pour Nalaga

Avec les cartons jaunes infligés à l'ex-Clermontois Napolioni Nalaga (34e) et Albertus Buckle (39e), Lyon s'est retrouvé cinq minutes à 13. Les six pénalités inscrites par les visiteurs ont fait la différence, même si le LOU, revenu à trois points en fin de match, y a cru jusqu'au bout. Las, Facundo Isa est entré balle en main dans l'en-but mais n'a pu aplatir. Et un seul un concours de circonstance très favorable pourrait permettre au LOU de disputer sa première phase finale.
Clermont, de son côté, reprend la 2e place à Montpellier (3e), qui ira défier dimanche le leader rochelais. Une défaite du MHR et l'ASM aura le champ libre pour terminer à la 2e place, synonyme d'accession directe aux demi-finales, en recevant un Stade Rochelais probablement démobilisé lors de la 26e journée. Et s'éviter ainsi un barrage dans le sprint final d'une saison éreintante.

Castres régale

Les barrages, Castres (4e), y aura certainement droit. Mais en ridiculisant Toulouse (52-7), les Tarnais se sont en plus donné la chance de terminer à la 4e place, qui leur permettrait de recevoir. La formation de Christophe Urios a pris deux points de plus que Toulon, qui affronte Bordeaux-Bègles en soirée (20h45). Et s'est payé le luxe de passer six essais au grand Stade Toulousain, le grand rival régional qui a subi sa plus lourde défaite en championnat depuis 2003 à Bourgoin (82-19). Le score est anecdotique puisque Toulouse n'avait pas envoyé ses meilleurs joueurs. Ce qui est plus grave, c'est que le club le plus titré de France (19 sacres) et d'Europe (4) ne disputera pas la phase finale pour la première fois depuis 1976. Cette perspective, devenue évidente au fil des derniers matches, est une certitude après ce lourd revers.

Brive ne sera pas non plus de la fête. Les Corréziens ont livré un match courageux à Pau, menant à la pause (13-17), mais ont fini par s'incliner lors d'un match à élimination directe entre hypothétiques barragistes. Quatre essais à trois, le match a été engagé et plaisant et ce sont les Palois qui restent en course pour le top 6. Mais les Béarnais devront réaliser un exploit à Toulon et compter sur des résultats favorables.

Pour le dernier match devant son public en Top 14, Bayonne a régalé Jean-Dauger en passant six essais à Grenoble (43-35). Dans cette rencontre pour l'honneur entre relégués, l'Aviron a pris le dessus mais reste lanterne rouge au classement, avec trois points de moins que son adversaire du jour.

AFP