Jamie Cudmore Clermont groupe 2009
Jamie Cudmore (Clermont) | AFP - THIERRY ZOCCOLAN

Clermont respire, Perpignan y croit

Publié le , modifié le

Clermont s'impose aux forceps contre Bayonne (24-19). En quête de points, Perpignan l'emporte à Bourgoin (32-15) sans prendre le bonus offensif. Le Racing ramène une précieuse victoire de la Rochelle (32-24). Castres s'est relancé au classement en prenant le meilleur sur des Montpelliérains sans défense (43-29). Le Stade Toulousain a souffert pour se défaire de Biarritz (23-19). Enfin la volonté d'Agen a eu raison de Toulon (23-13).

Le match du jour:Castres - Montpellier

Le Top 14 avait des airs de Super 15 sur la pelouse dePierre-Antoine. L'affiche entre deux outsiders pour les play-offs a tenu toutesses promesses. Dans un match débridé et haletant, les deux équipes ont offertune profusion d'essais, de ratés et de renversement. Imaginez: 5 essais après30 minutes de jeu, 8 après 50 minutes de jeu et 9 au total. Score final: 43-29.Une orgie d'essai bienvenu après des matches souvent sans rythme et sanssaveur. Et le résultat? Castres n'a réussi à distancer que sur la fin lesHéraultais joueurs et très bon dans le jeu large-large. Le CO remporte unsuccès précieux dans l'optique des play-offs. Montpellier repart bredouillemalgré un dernier essai refusé en fin de rencontre. Vivement la suite.

 Le fait du jour: lesbonnes affaires du Racing et de Perpignan

Face à des équipes de moindre standing, le Racing-Métro etPerpignan devait faire un résultat. Solides en conquête et réaliste, les deuxéquipes ont construit leurs victoires méthodiquement. Avec un calendrierdémentiel (6 déplacements lors des 8 dernières journées) et l'obligation deprendre des points, les Franciliens ont endigué la fougue des Rochelais (32-19)grâce à une bonne défense et surtout beaucoup plus de cohésion et d'efficacitédans le jeu traduit par deux essais de Cronje et de Chavancy. Une troisièmevictoire à l'extérieur cette saison. Le buteur de la Rochelle BenjaminDambielle a raté le bonus défensif sur le gong final. Du côté catalan, le bonusoffensif (2 essais) n'est pas au rendez-vous à cause d'une belle résistance deBourgoin mais la victoire 32-15 permet de poursuivre la remontée au classement.

Le fait du jour (2): 10/10pour Clermont et Castres

Les Clermontois sont toujours performants dans leur antre malgréune très belle résistance de Bayonne qui a longtemps mené au score (10 sur 10).Malgré une grosse débauche d'énergie, les Jaunards ont du s'employer jusqu'à lafin pour contenir des Bayonnais opportunistes. Avec deux essais de Canale etBaby et la botte de Brock James, le champion de France se rassure au niveaucomptable, pas au niveau de la manière. Il faut rappeler que Clermont a dû sepasser des services de 5 internationaux (Domingo, Pierre, Bonnaire, Parra,Rougerie). L'essentiel est donc préservé. Les hommes du duo Labit-Travers sontintraitables à domicile en 10 réceptions face à Montpellier (voir le match dujour).

 Le chiffre du jour: 11

Tournoi des Six Nations oblige, la plupart des équipes duTop 14 ont encore joué avec des effectifs amoindris. Les Toulousains et lesBiarrots se sont affrontés en l’absence de Jauzion, Clerc, Médard, Servat,Dusautoir, Poitrenaud (Toulouse), Marconnet, Thion, Harinordoquy, Yachvili etTraille (Biarritz). Soit 11 internationaux. Au moment de négocier les droitsavec Canal +, choix un chiffre qui montre une certaine incohérence de laformule actuelle.Cela a toutefois donné lieu à un match débridé où les deux équipes se sont rendus coup pour coup, avec des Biarrots qui ont bien cru pouvoir mettre fin à dix années sans succès en terre toulousaine, puisqu'ils ont toujours mené et ce jusqu'à dix minutes du terme. Un essai en fin de match du jeune Doussain, capitaine des moins de 20 ans, lancé dans le grand bain, a permis au Stade Toulousain de s'en sortir, non sans avoir tremblé.

La phrase du jour:  Eric Béchu (entraîneur de Montpellier): "Nous avons donné beaucoup trop de ballons aux Castrais. Il nous fallait multiplier les temps de jeu pour marquer un essai quand nous avons offert des munitions à nos adversaires pour qu'ils marquent assez facilement!  Nous étions aux anges après notre victoire devant Clermont, nous sommes malheureux aujourd'hui, c'est le rugby !"