Damien Penaud et Clermont retrouvent la tête
Damien Penaud et Clermont retrouvent la tête | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Clermont reprend les commandes du Top 14

Publié le , modifié le

Clermont a repris la tête du Top 14 détenue quelques heures par La Rochelle, en s'imposant avec le bonus offensif devant Bayonne (46-27) au terme d'une rencontre très enlevée, samedi pour le compte de la 18e journée. Le Racing intègre provisoirement le Top 6 à la faveur d'une victoire laborieuse face à Brive (33-25). A l'image de celle de Bayonne, la situation pour le maintien devient également difficile pour Grenoble, battu à Pau (33-25).

Clermont est parvenu au-delà du temps réglementaire à récolter un bonus offensif, l'emportant à domicile (46-27) face à Bayonne, six essais à trois, non avoir du batailler pour parvenir ç ses fins. Avec cette victoire, l'ASM passe devant La Rochelle (victorieuse dans l'après-midi du Stade Français 37-18).  Les Auvergnats ont été servsi par l'ancien ailier castrais, Rémy Grosso, entré jeu à la soixante-douzième minute et qui n'a pas raté ses débuts sous ses nouvelles couleurs. 
A la pause, Clermont, emmené par une jeune garde fringante, semblait déjà se diriger tranquillement vers un succès bonifié (29-0). Dominateurs en conquête directs et dans les rucks, ils avaient profité de l'apathie adverse pour inscrire quatre essais. Au terme d'un match débridé, marqué par de nombreux essais sur des ballons de récupération, Clermont a tout de même parfois manqué de maîtrise et laissé lees Basques espérer, après avoir inscrit 20 points en vingt minutes. Mais deux sursauts plus tard et deux essais de Grosso et Lapandry sellait le succès clermontois.  

La Racing va mieux 

Tout va un peu mieux au Racing. Le champion de France en titre a conservé son invincibilité à domicile en Top 14 cette saison malgré l'absence de quatre internationaux, et de quatre blessés. Les Franciliens ont entamé le match de la meilleure des manières, un essai en force de Gerbrandt Grobler (14e) et deux pénalités de James Hart (8e et 23e) lui permettant de mener confortablement (13-0). Mais la réaction corrézienne l'a surpris, avec deux essais en dix minutes. et le CAB passait devant (13-15). Leone Nakarawa a sauvé les locaux de ce mauvais pas. Le deuxième ligne a d'abord répondu du tac au tac (47e) pour son premier essai, qui a permis au Racing de reprendre la tête (20-15). Il a ensuite mis définitivement son équipe à l'abri en transperçant le rideau briviste, à l'issue d'un regroupement, pour conclure une grosse séquence des Ciel et Blanc (64e, 30-18).  L'essai briviste à la sirène, inscrit par Guillaume Ribes, ne venait pas remettre en question le résultat final (33-25). 

francetv sport @francetvsport