Agen - Clermont
Le Clermontois Gerondeau, auteur du premier essai du match, en percussion dans la défense agenaise | AFP - NICOLAS TUCAT

Clermont rebondit à Agen

Publié le , modifié le

Clermont a bien digéré son cadeau empoisonné de Noël, une défaite à domicile face au Racing, en allant se relancer aux dépens d'Agen (33-16) samedi à Armandie, pour le compte de la 12e journée du Top 14. Mais les Auvergnats ont dû attendre la deuxième période pour faire basculer le match, sans parvenir à prendre le bonus. Grenoble et La Rochelle se sont également imposés, respectivement contre Oyonnax (42-17) et Castres (25-21).

Les Clermontois étaient pourtant partis sur une piste glissante, sous la pluie, en ne parvenant pas à prendre le jeu à leur compte. Fébriles et indisciplinés, ils se laissaient prendre par les fautes et permettaient au buteur agenais Francis de convertir les pénalités qui lui étaient offertes pour permettre aux siens de mener 9-0 à la pause.

Le réveil du volcan

Mais au retour des vestiaires, ce fut un tout autre scénario. L'entrée de Lopez à l'ouverture à la place de Fernandez, consolida l'axe offensif d'une équipe de Clermont qui semblait décidée à appuyer sur l'accélérateur. Bien dans le match jusqu'alors, les Agenais perdaient alors un peu de leur contenance et laissaient les Clermontois d'abord recoller au score, avec trois pénalités signées Lopez, puis prendre l'avantage après l'heure de jeu. Le réveil du volcan auvergnat faisait exploser la résistance du SUA. Plus costauds en conquête, les Jaunards inscrivaient leur premier essai par Gérondeau sur un ballon porté consécutif à une pénaltouche. Francis, côté agenais, maintenait provisoirement le suspense en allant marquer à son tour en profitant d'une manque de lucidité de la défense clermontoise laissant traîner un ballon près de sa ligne...

Mais ce n'était pas de nature à changer le sort du match, même si cela a eu pour effet de priver l'ASM de bonus offensif. Les Clermontois continuaient d'imposer leur impact et franchissaient encore la ligne à deux reprises....encore une fois par Gérondeau, très bon N.8 dans le gestion de la mêlée, puis en bénéficiant d'un essai de pénalité. Clermont obtenait un succès facile, long à se décanter mais suffisant pour se rassurer. Pour Agen en revanche, plus que jamais lanterne rouge après ce 9e revers consécutif, la situation devient de plus en plus compliquée. 

Oyonnax plonge

Ça se complique aussi sérieusement pour Oyonnax qui connaît une saison pénible. Après avoir réussi une belle performance dimanche dernier face au Stade Français, les joueurs de l'Ain ont explosé ce samedi sur la pelouse de Grenoble (42-17).  Ils semblent avoir perdu la solidité défensive qui leur avait permis d'exister lors des deux dernières saisons. Cette fois-ci ils ont été ballottés devant par un puissant collectif isérois, qui a su alimenter son attaque en ballons propres. Au final, les Grenoblois ont inscrit cinq essais (contre deux) et pris le bonus offensif. Ils ont surtout mis fin à une série de quatre défaites et s'éloignent de la zone rouge.

La Rochelle s'impose.. malgré Kockott

Ils restent sur les talons de La Rochelle, victorieux d'un match accroché devant Castres (25-21). Les Maritimes ont confirmé qu'ils étaient difficiles à manoeuvrer sur leur pelouse, même s'ils ont dû batailler pour s'en sortir. Face à des Castrais inspirés, à l'image de leur demi de mêlée et buteur Rory Kockott, auteur de deux essais et de tous les points de son équipe, et qui sont restés au contact jusqu'au bout. Malheureusement pour eux, ces quelques éclairs n'ont pas suffi à compenser les trop nombreuses fautes qu'ils ont commises, et qui a permis à Holmes, le buteur rochelais (20 points pour lui) d'assurer une victoire qui remet du baume au coeur, tout en mettant fin à la belle dynamique du CO.

Dans leurs positions intermédiaires au classement, Castres, La Rochelle et Grenoble prennent une peu de marge sur les relégables, et ne sont plus si loin d'un Top 6 qui pourrait être disputé.             

Christian Grégoire