Toulouse-Clermont
Damien Chouly échappe au plaquage de Thierry Dusautoir | AFP - PASCAL PAVANI

Clermont maintient Toulouse sous l'eau

Publié le , modifié le

Clermont a fait coup double samedi en s'adjugeant un succès de prestige à Toulouse (13-9) qui lui permet de prendre la tête du championnat, en attendant les matches de Toulon et Montpellier en clôture de la 5e journée. C'est un signal fort envoyé par l'ASM (18 pts) qui s'est bien reprise depuis sa défaite à domicile contre Montpellier lors de la 3e journée (21-20). Avec quatre points d'avance sur le MHR (14 pts) en déplacement dimanche (14H30) à Bordeaux, et cinq sur Toulon et le Stade Français (13 pts) qui s'affrontent samedi soir (20H45) à Mayol, Clermont a mis la pression sur ses concurrents tout en s'offrant un succès fondateur pour la suite de sa saison.

A Ernest-Wallon, les Auvergnats, ont mis la main sur le match, concrétisant  leur domination par un essai de Julien Bardy en seconde période. Du coup, à  Toulouse, c'est déjà la sinistrose et la suite de la saison s'écrit en point  d'interrogation après cette troisième défaite d'affilée qui a encore mis en  lumière d'inquiétantes carences, tant dans l'animation offensive qu'en conquête. Le Stade Toulousain (10 pts) va désormais enchaîner deux déplacements, au  Racing-Métro et à Bayonne, avec la quasi-obligation de grappiller une victoire. Ce sera un vrai défi à Colombes, où le Racing a fait le plein contre Lyon  (28-11) au terme d'une partie bizarrement gérée. Les Franciliens ont en effet  déroulé dans les dix premières minutes menées sur un rythme échevelée,  inscrivant deux essais, avant de s'éteindre...puis de réaccélérer par deux  essais dans les deux dernières minutes ! Cela a offert un bonus un peu inespéré aux Franciliens (13 pts), lourdement  défaits à Clermont (32-6) le week-end précédent et qui repassent ainsi la  marche avant. Les Ciel et Blanc doublent ainsi Grenoble (12 pts) qui a calé à Oyonnax au  terme d'un festival offensif (40-27). Complètement atones en première période  (30-13), les Isérois ont réagi dans le second acte sans parvenir à grignoter  tout à fait leur retard.

Les Oyonnaxiens (11 pts) raflent ainsi une victoire précieuse alors qu'un  autre concurrent au maintien, Bayonne, s'est aussi imposé à domicile, face à  Brive (23-6). L'Aviron a capitalisé sur l'indiscipline chronique des Corréziens,  sanctionnés de quatre cartons jaunes. Mais les Basques, auteurs de deux essais,  pourront regretter à ce compte de ne pas avoir gratté le bonus offensif. En bas de tableau, Castres est en plein doute après sa lourde chute à La  Rochelle vendredi soir en ouverture du 5e acte (41-16). Le champion de France  2013, vice-champion 2014, miné par une défense trop poreuse, réalise une entame  de saison catastrophique avec quatre défaites. La réception d'Oyonnax samedi  prochain sera déjà vitale alors que le CO hérite du statut provisoire de  lanterne rouge du championnat.

Julien Lamotte