Brock James Clermont
Brock James (Clermont) encore décisif au pied | AFP - THIERRY ZOCCOLAN

Clermont et Toulouse veulent enfoncer le clou

Publié le , modifié le

Après Castres, vendredi, Clermont et Toulouse, qui caracolent en tête du Top 14 en ce moment, abordent donc une 9e journée a priori à leur portée où ils devraient, à domicile, partir à la chasse au bonus contre des adversaires mal en point. Le tout sans leurs internationaux français qui seront pour la plupart mis au repos.

Clermont amoindri mais favori

Clermont ne tremblera sûrement pas trop samedi en accueillant la lanterne rouge, Biarritz, seule équipe à une seule victoire cette saison. Même encore sans ses quatre Bleus en vacances (Julien Pierre, Julien Bonnaire, Aurélien Rougerie et Morgan Parra) et plombé par les blessures (Lapandry, Russell, Cabello, Malzieu, Floch et Bennett), les Clermontois devraient avoir assez de ressources pour s'imposer face à des Biarrots déboussolés et toujours privés de ses cadres vice-champions du monde. Harinordoquy, Barcella, Traille, Yachvili  et Lakafia ne retrouveront la compétition que le 5 novembre à l'occasion du  100e derby basque à Anoeta. Du coup, le BO sera une nouvelle fois très décimé avec notamment les absences des Argentins Marcelo Bosch et Manuel Carizza. La seule bonne nouvelle pour Biarritz vient de la présence du talonneur Benoît August, de retour après 7 mois d'absence, qui débutera sur le banc à Michelin.

A Toulouse, les Bleus ne seront pas non plus sur la pelouse. Doussain, Clerc, Dusautoir, Médard, Poux, Servat, Picamoles, et Millo-Chluski ne seront pas utilisés par le Stade Toulousain même si une incertitude demeure concernant Millo-Chluski "qui pourrait être obligé de dépanner vu l'absence d'Albacete", a précisé Guy Novès, le manager toulousain. Toulouse, troisième, va ainsi accueillir un Stade Français bien peu productif hors de ses bases depuis le début de saison et qui enregistrera pour l'occasion le retour de Luke McAlister et l'arrivée dans le groupe de Gurthrö Steenkamp, le pilier international sud-africain.

Perpignan doit rebondir...

Pour se rendre à Bayonne, actuel avant-dernier, Perpignan sera également privé de ses mondialistes. Nicolas Mas, Guilhem Guirado, Maxime Mermoz et David Marty sont laissés au repos et attendus lundi à  l'entraînement. Des Catalans qui en ont pourtant vraiment besoin de reprendre confiance après les deux claques reçues face à Clermont (39-3) et à Toulon (38-0). Les Varois, en verve depuis deux rencontres, accueillent des Brivistes qui restent eux aussi sur deux victoires pour un match qui semble assez ouvert. A Toulon, Olivier Missoup a été suspendu quatre mois par la Ligue Nationale de Rugby. Le deuxième ligne sud-africain  Bakkies Botha, touché au tendon d'Achille, arrivera la semaine prochaine. Enfin, les mondialistes Rory Lamont (Ecosse), Gaby Lovobalavu (Fiji) et Alexis Palisson, n'ont pas été retenus. Le demi d'ouverture ou centre australien Matt  Giteau est attendu le 12 novembre.

Enfin, Agen se rend à Montpellier visiter des Héraultais sur la voie de la rédemption après un début de saison catastrophique. Et dans l'attente eux aussi de leurs Bleus (sans Ouedraogo ni Trinh-Duc). Six rencontres seulement se dérouleront ce week-end puisque le match Bordeaux-Bègles - Lyon entre les deux promus a été reporté en raison d'une "épidémie" de parotidite (inflammation des glandes salivaires) dans les rangs lyonnais. Le président Laurent Marti a jugé cette décision  "catastrophique", notamment sur le plan sportif. Il a ajouté que la première possibilité pour disputer cette rencontre se situait "en février", à l'occasion  du début du prochain Tournoi des six nations.

Gilles Gaillard