Tuculet Toulon Grenoble
Joaquim Tuculet est parvenu à canaliser les assauts du RCT. | Jean Pierre Clatot/AFP

Clermont et Toulon en 1/2, Castres, Racing et Montpellier en barrages

Publié le , modifié le

Avec des fortunes diverses, Clermont et Toulon ont assuré leur participation aux demi-finales du Top 14, le premier en surclassant Toulouse, le second en s'inclinant à Grenoble, lors d'une 25e journée qui a vu Castres, le Racing-Métro et Montpellier se qualifier pour les barrages.

Clermont a du coup subtilisé la première place du classement, avec un point d'avance sur Toulon. Les deux équipes sont ainsi certaines de disputer les demi-finales à Nantes le 24 et 25 mai. La première place offrira le choix de la date (vendredi ou samedi) à son détenteur. Samedi, il a suffi d'une petite demi-heure à l'ASM pour s'adjuger une 59e victoire d'affilée à Marcel-Michelin et faire voler en éclats (39-17) une équipe de Toulouse bien faible défensivement. De son côté, Toulouse voit Castres revenir à une longueur et ne devra pas trembler lors de la dernière journée à domicile contre Grenoble pour préserver un barrage à domicile.

Toulon dans le doute...

Toulon, avec une équipe remaniée, ne s'est en revanche guère rassuré avant de se rendre à Twickenham défier les Saracens en demie européenne. Au Stade des Alpes de Grenoble, où d'autres cadors ont perdu cette saison (Racing, Toulouse, Castres), le RCT était pourtant bien parti avec trois essais dans les 25 première minutes. Mais les Grenoblois sont ensuite revenus jusqu'à s'adjuger la victoire sur un essai de Pélissié à la sirène. 

"En rugby, tout peut aller très vite et ce match en a été la preuve. En première mi-temps, nous prenions du plaisir à avancer. En seconde période, nous n'avons plus rien maîtrisé. Nous sommes vraiment déçus car nous savions que nous avions le potentiel pour nous imposer à Grenoble", a ainsi indiqué Sébastien Bruno, le talonneur de Toulon.
   
Derrière, la défaite de Perpignan à Agen (23-15) a envoyé Castres, le Racing-Métro et Montpellier en barrages (10-11 mai). Les Catalans vont désormais pouvoir se concentrer sur leur demi-finale de Challenge européen, vendredi prochain à Aimé-Giral contre le Stade Français. Cela fait donc le bonheur de leurs concurrents, à commencer par Montpellier qui s'épargne une dernière journée à haut risque (4 mai) face à ces mêmes Perpignanais.

Montpellier se complique la vie

Les Montpelliérains (6e) n'ont pourtant guère de raison de se réjouir: battus à Bayonne (32-26), ils perdent le bénéfice de leur victoire contre Toulouse la semaine passée et compromettent leur chance de recevoir leur barrage. Castres de son côté a été longtemps malmené par la lanterne rouge Mont-de-Marsan (11-9 à la mi-temps) avant de finalement s'imposer 44 à 17, bonus offensif à la clé.

Gilles Gaillard