Romain Martial (Castres) tente d'arrêter Adrien Planté (Perpignan)
Romain Martial (Castres) tente d'arrêter Adrien Planté (Perpignan) | RAYMOND ROIG / AFP

Clermont écrase Agen, Castres surprend Perpignan

Publié le , modifié le

Fort de son large succès sur Agen (66-21), Clermont reste à deux points de Toulon, leader du Top 14 (82 points). Le choc du jour a été remplacé par le CO sur le terrain de l'Usap (21-20). Les Catalans s'éloignent de la 6e place qualificative pour les play-offs car Montpellier l'a emporté à Mont-de-Marsan (30-17). Bordeaux-Bègles a dominé Bayonne 39-13.

Castres a quasiment assuré sa qualification ce samedi en allant chercher une magnifique victoire à Perpignan. Le CO (4e) a écarté un concurrent direct, l'Usap (7e), à Aimé-Giral  (21-20) et reste ainsi en excellente position pour recevoir son match de barrage. Le coup est dur pour le club catalan qui voit la 6e place s'éloigner avant  d'accueillir vendredi prochain Toulouse en quarts du Challenge européen.

Montpellier, remonté à la 5e place en attendant le match du Racing, a de  son côté engrangé chez la lanterne rouge Mont-de-Marsan (30-17), sans pour  autant décrocher un point de bonus offensif qui aurait pu être précieux à  l'heure des comptes.

10 essais pour Clermont

Clermont, porté par le retour de ses internationaux (Parra, Fofana,  Domingo, Kayser...) a de son côté laminé Agen avec 10 essais à la clé, dont un  triplé de Fofana. Les Auvergnats en sont désormais à 57 matches sans défaite à  Marcel-Michelin, une série qu'ils voudront prolonger face à Montpellier en  Coupe d'Europe samedi prochaine.

Ce résultat condamne par ailleurs quasiment le SUA à la Pro D2 car son  concurrent direct pour le maintien, Bordeaux-Bègles compte désormais 14 points  d'avance - à trois matches de la fin - à la faveur de sa victoire bonifiée  contre Bayonne (39-13).

Réactions

Laurent Labit (co-entraîneur de  Castres): "Pour la qualification, cela sent bon ce soir. On reste fidèle à  notre objectif, qui est de finir dans les six premiers pour la quatrième saison  consécutive. Si on conserve cette qualité et cet état d'esprit, on devrait y  arriver, avec deux réceptions à venir. Aujourd'hui, il fallait rester fidèle à  notre plan de jeu: on avait recadré l'équipe par rapport à la semaine dernière  (victoire 20 à 9 contre Agen). Ce coaching a été payant à l'image des entrées  de Thierry Lacrampe et Max Evans, décisif sur le premier essai. On l'a toujours  dit, la défense et notre état d'esprit sont notre fond de commerce. Les joueurs  l'ont prouvé une fois de plus ce soir. On a été très performant en touche, on  savait que l'on pouvait priver Perpignan de nombreuses munitions dans ce  secteur."
   
David Mélé (demi-de-mêlée de Perpignan): "on refuse de croire que c'est  terminé pour la qualification. On reste mobilisé: tant qu'on n'est pas mort, on  jouera le coup à fond en championnat. Ce soir, on a été cueilli à froid par cet  essai dès la première minute. C'est difficile ensuite de courir après le score.  Il y a trop de choses que l'on a mal maîtrisées, comme notre touche. On leur a  fait souvent mal mais on n'arrive pas à concrétiser. C'est dommage, on avait  les armes pour gagner ce match. Maintenant on va vite se relever et se  remobiliser pour le quart de finale de challenge européen contre Toulouse  vendredi à Aimé-Giral, c'est un match essentiel pour le club et pour nous."