Clermont - Stade Français
Rafael Lakafia charge Alexandre Lapandry | AFP - THIERRY ZOCCOLAN

Clermont domine le Stade Français

Publié le , modifié le

Clermont a retrouvé son fauteuil de leader du Top 14 en s'imposant devant le Stade Français (25-13) samedi lors de la 18e journée. L'ASM avait perdu sa place la semaine dernière au profit justement du Stade Français. Elle a remis les pendules à l'heure au terme d'une rencontre compliquée, qui s'est décantée dans le dernier quart d'heure.

Clermont avait fait de ce match un objectif en vue de la fin de saison. Dans leur stade Marcel-Michelin, les Auvergnats avaient à coeur d'obtenir une 72e victoire de suite pour reprendre cette première place mais surtout pour se rassurer. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce fut encore plutôt brouillon pour l'équipe de Cotter, qui a pourtant mis beaucoup de jeu et qui s'est révélée entreprenante, mais beaucoup trop maladroite et en manque d'efficacité.

Clermont a malgré tout mérité sa victoire pour avoir su dynamiser la rencontre, face à des Parisiens qui se sont appuyés sur leur défense mains n'ont que très rarement mis la pression. Ne parvenant pas, malgré leurs efforts, à concrétiser derrière la ligne, les Clermontois s'en sont remis à la botte de Morgan Parra, transformant les nombreuses pénalités accordées à ses couleurs, signes de la fébrilité d'une équipe parisienne commettant beaucoup de fautes.

La constance clermontoise a payé à la 69e minute sur une nouvelle faute du Stade Français, après une succession de pénaltouches. Dans les 22 m parisiens, Parra joue vite pour lui même et se faufile derrière la ligne pour sceller le succès des Jaunards. La réplique de l'équipe parisienne, sur une des ses rares attaques organisées, un coup de pied de Steyn mal contrôlé par la défense auvergnate et sur lequel Ioane va inscrire l'essai de la consolation est insuffisante toutefois pour modifier le cours du jeu, et la victoire logique d'une équipe de Clermont qui a dominé les débats.

Christian Grégoire