Wesley Fofana (Clermont)
Wesley Fofana (Clermont) a marqué un splendide essai contre Toulouse | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Clermont dégomme Toulouse

Publié le , modifié le

A une semaine de sa demi-finale contre le Munster, l'ASMCA a confirmé qu'elle était bien l'équipe en forme du printemps en disposant nettement du Stade Toulousain (39-17). Les Jaunards ont provisoirement repris la tête du classement en attendant le match de Toulon à Grenoble ce soir.

Plus que jamais engagé sur deux fronts, Clermont peut vraiment espérer réussir un retentissant doublé dans quelques semaines. Favoris samedi prochain à Montpellier contre la province irlandaise du Munster, les Clermontois ont préparé de la meilleure des manières leur grand rendez-vous en matant un Stade Toulousain trop friable défensivement. Grâce à ce succès sans bavure sur le double champion de France en titre, Clermont s'est assuré de l'une des deux premières places du Top 14. Cela lui permet d'éviter la case barrages et d'encombrer un calendrier chargé par les belles échéances printanières. Avec cette victoire, les partenaires de Morgan Parra savent également qu'ils ne pourront pas retrouver le RCT avant la finale du championnat. Comme éventuellement en H Cup.

Clermont plie l'affaire avant la pause

Clermont ouvrait la marque dès la 2e minute: Rougerie récupérait une chandelle au niveau de la ligne médiane. Fofana, servi dans l'axe, feintait la passe et renversait Kakovin d'un raffut efficace avant de déposer David et de Mystifier Poitrenaud pour finalement aplatir en résistant au retour de David. Un essai magistral pour le trois-quarts centre international. Parra ne transformait pas (5-0). Toulouse réagissait et McAlister ouvrait son compteur après une faute de Kayser dans ses 40 m (5-3, 10e). Mais les Jaunards profitaient des failles toulousaines en défense pour semer le danger au quart d'heure de jeu. David entravait in extremis un essai quasi fait de Fofana mais Clermont concrétisait au pied (pénalité de Parra après une faute stadiste en mêlée fermée): 8-3. Avant une nouvelle pénalité récoltée après des plongeons toulousains dans la zone de ruck (réussie par Delany, 25e).

Les joueurs de Vern Cotter tuaient le suspense en dix minutes avant la pause: d'abord sur un essai de Stanley (29e) après une offrande Byrne, auteur d'un superbe crochet (18-3 après la transformation de Parra). Puis grâce à ce diable de Sivivatu, toujours dans les bons coups, qui concluait une belle action auvergnate (Parra-Byrne-Chouly) en aplatissant sur la ligne (34e). Parra transformait pour donner de l'ampleur à la mainmise locale (25-3).

Toulouse réagit par intermittence

Dès l'entame de la seconde période, Toulouse inscrivait un premier essai en coin signé Dusautoir après un bel enchaînement collectif où Fickou s'est distingué (42e). Mc Alister transformait pour redonner espoir aux Rouge et Noir (25-10). Mais Morgan Parra profitait de l'ascendant de son pack pour ajouter une nouvelle pénalité (28-10, 50e). Puis une autre huit minutes plus tard avec l'aide du poteau (31-10 et 5/6 pour le buteur international).

Le match était plié mais les hommes de Guy Novès refusaient d'abdiquer totalement: à la 64e, Nyanga manquait un essai tout fait, s'empalant sur un défenseur à deux mètres de l'en-but alors que Fickou attendait l'offrande pour aplatir. Quelques instants plus tard, Picamoles vengeait son coéquipier de la troisième ligne en inscrivant d'une charge rageuse le deuxième essai des visiteurs (31-17 après la transformation). Mais le dernier mot revenait aux Clermontois qui concluaient en beauté en marquant un ultime essai en coin à deux minutes de la fin par Sivivatu (39-17 après la transformation). L'ASMCA reste donc invaincue chez elle et elle égale le record absolu du Stade Français (59 victoires à domicile toutes compétitions confondues).