Clermont confirme, le Stade Français perd pied

Clermont confirme, le Stade Français perd pied

Publié le , modifié le

Clermont a confirmé son redressement entamé la semaine précédente en s'imposant (44-16) devant Oyonnax samedi pour le compte de la 16e journée du Top 14. Clermont se place provisoirement dans le sillage de Toulon vainqueur un peu plus tôt de Brive (44-15). La situation devient compliquée pour le Stade Français qui a concédé une nouvelle défaite, battu sur sa pelouse par Grenoble (33-18).

Si une tendance se dégage dans le quinté de tête, tout reste ouvert pour la 6e place actuellement occupée par Montpellier, qui jouera dimanche au Stade Toulousain. Derrière, Brive et Castres sont à la lutte, avec désormais Grenoble, qui est repassé devant la Rochelle battu (31-27) sur la pelouse d'Agen, qui abandonne la lanterne rouge à Oyonnax.

Les Parisiens à la peine

Trop handicapé par les absences, le Stade Français, champion de France en titre, a sauf miracle laissé échapper ses derniers minces espoirs de qualification en s'inclinant face à Grenoble. Cette troisième défaite de la saison à la maison, après celles concédées face à Toulon et à Bordeaux-Bègles, sonne le glas, sauf très improbable miracle, des ambitions des Parisiens, embourbés dans le bas de tableau, de conserver leur titre de champion de France. Au contraire, les Grenoblois, à portée des six premières places, qualificatives pour la phase finale, peuvent eux espérer rejoindre les barrages pour la première fois de leur histoire après cette troisième victoire de la saison à l'extérieur en championnat, qui efface le revers de la dernière journée à domicile contre le Racing 92.

Agen rallume son espoir... 

Rapidement menés 17-0 par La Rochelle, les Agenais ont su  renverser la tendance pour remporter leur 3e succès en Top 14. Après une série de treize défaites consécutives toutes compétitions confondues, la frustration née de la très courte défaite à Bordeaux-Bègles le week-end dernier a donné un supplément d'âme aux Agenais, qui reviennent à 9 points du premier non-relégable Pau. Il en fallait pour remonter cette entame catastrophique durant laquelle les Maritimes se sont bien amusés. Mais leur indiscipline a remis le SUA dans le match et hypothéqué leur rêve de premier succès hors de leurs bases cette saison. Le stade Armandie s'est régalé comme jamais avec sept essais dont quatre de ses protégés.

Clermont renverse le match

Clermont n'a pas tremblé pour son retour à Marcel-Michelin où il restait sur trois défaites consécutives. Les Jaunards, ont construit leur victoire méthodiquement. Rapidement mené par un essai d'Oyonnax, Clermont cueilli à froid a ensuite réagir pour d'abord asseoir son succès en capitalisant sur les fautes de son adversaire, et avec six pénalités de Morgan Parra. Les Auvergnats ont enfoncé le clou en deuxième période, en faisant craquer l'équipe oyonnaxienne pour marquer quatre essais en moins de vingt minutes, avec bonus offensif à la clé.

A Pau, le match s'est résumé à un duel de buteurs et dans cet exercice, grâce à 15 points de Bernard, Bordeaux-Bègles est allé s'imposer 15-3. Les Girondins ont consolidé leur statut de candidat aux phases finales. Les Palois ont, eux, manqué une très bonne occasion de se donner de l'air sur la zone de relégation.

Christian Grégoire