Clermont - Bordeaux-Bègles
Clermont et Bordeaux-Bègles sont ambitieux | NICOLAS TUCAT / AFP

Clermont-Bordeaux-Bègles, sur un air de revanche

Publié le , modifié le

Tant les Clermontois, rossés en octobre à Bordeaux-Bègles, que les Girondins, défaits à domicile le week-end dernier, auront quelque chose à se faire pardonner vendredi en Auvergne (20h45) en ouverture de la 20e journée de Top 14.

"On a forcément parlé du match aller, quand on prend 50 points. On l'a tous en tête, ce sera évidemment une piqure de rappel avant de les retrouver", a ainsi déclaré le deuxième ligne clermontois Julien Pierre, en souvenir de la correction reçue à Chaban-Delmas le 4 octobre (21-51). Vincent Etcheto, l'entraîneur des arrière bordelais, est bien conscient qu'un accueil spécial devrait être réservé à ses troupes: "Nous devons y aller en sachant qu'ils n'auront pas oublié ce que nous leur avons fait au match aller. C'était une autre époque."

Une équipe bordelaise ambitieuse

Les temps ont effectivement changé, surtout du côté de l'UBB, moins fringante qu'à l'automne quand, après avoir humilié l'ASM, elle avait la semaine suivante passé près de 60 points à Castres. Battue à domicile le week-end dernier par le Stade Français (22-23), sa troisième défaite en cinq matches depuis début 2015, l'ambitieuse et joueuse formation bordelaise marque le pas dans sa quête d'une première phase finale. Aux portes des six premières places (7e), elle doit donc réenclencher la marche avant et "essayer d'aller prendre des points partout", d'après Etcheto.

"Pas de ligne Maginot"

Pour cela, le technicien bordelais ne compte pas "faire la ligne Maginot", au risque "de se faire transpercer" et de devenir des "gueules cassées". L'idée est bien de mettre du "rythme" et "tenir le ballon". Reste à savoir si ses joueurs en seront capables chez le leader du Championnat (ex aequo avec Toulon) qui, même privé de 13 joueurs (blessés ou retenus en sélection), entend rendre la monnaie de sa pièce à l'UBB et surtout faire un pas de plus vers la qualification pour la phase finale.

AFP