Sébastien Chabal
Sébastien Chabal. | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Chabal : "J'avais hâte de réattaquer"

Publié le , modifié le

Le 3e ligne Sébastien Chabal , recrue médiatique du LOU Rugby, confie sa soif de "réattaquer" après une coupure de plusieurs mois, avec comme ambition de faire remonter le club lyonnais, relégué en ProD2, en Top 14 dès 2013. "Dès lors que j'ai signé au LOU, j'avais hâte de réattaquer après une coupure assez longue, de réintégrer un collectif et de commencer une nouvelle saison".

Q: Comment s'est passée cette reprise d'entraînement la semaine dernière à Lyon, quatre mois après avoir quitté le Racing ?
R: "Dès lors que j'ai signé au LOU, j'avais hâte de réattaquer après une coupure assez longue, de réintégrer un collectif et de commencer une nouvelle saison. Après un break de trois à quatre mois, cela a été dur même si je me suis entretenu un petit peu. Aujourd'hui, au niveau des structures, je n'ai pas l'impression que nous sommes en ProD2. Tous les moyens sont mis à notre disposition afin que nous soyons les plus performants possibles. Si on me disait que nous serons en Top 14 en début de saison prochaine, je ne serais pas surpris. Maintenant, il y a une réalité qui sera la ProD2 à partir de la rentrée"

Q: Quel regard portez-vous sur cette ProD2 que vous allez personnellement découvrir ?
R: "J'écoute beaucoup ce qu'on me dit. J'ai regardé un peu des matchs en fin de saison lorsqu'ils ont été diffusés à la télé. On me dit que cela va moins vite mais que cela tape un peu plus, que c'est plus physique. C'est ce que j'ai pu constater en suivant les matchs qui pour certains ont été très agréables, très ouverts, très aérés avec un niveau quand même assez bon. Nous découvrirons à partir du début août. On joue le même jeu mais de manière un peu différente. Il y aura certainement un peu plus de combat. J'ai discuté avec le staff technique dirigé par Xavier Sadourny qui veut imposer un véritable jeu, un vrai style. Il faudra imposer notre rugby"

Q: Vous allez retrouver Lionel Nallet que vous avez côtoyé à Bourgoin, en équipe de France et au Racing. Quel est votre sentiment ?
R: "Le projet est de faire remonter le LOU en élite et de l'installer durablement, pas de rejouer avec Lionel Nallet. Il est là, tant mieux, nous sommes amis. Je suis content, ce sera une arme de plus dans l'effectif lyonnais. Après, ce n'était pas une priorité qui est plutôt d'inscrire le club dans le top niveau du rugby français. Je pense que si Chabal et Nallet n'avaient pas été dans cet effectif, celui-ci est suffisamment fort et expérimenté avec de véritables ambitions pour que l'équipe soit attendue sur tous les terrains de ProD2. Cela ne fera qu'un petit attrait supplémentaire"

AFP