Rupeni Caucaunibuca Agen Top 15 2006
Joueur brillant mais fantasque, Rupeni Caucaunibuca a vu son contrat rompu avec le club d'Agen. | AFP - Pierre Andrieu

Caucaunibuca et Agen, c'est fini !

Publié le , modifié le

Alors qu'il couvait depuis quelque jours, le divorce entre le Fidjien Rupeni Caucaunibuca et l'US Agen a été officialisé, ce lundi, à l'issue d'un entretien entre le joueur, de retour en France depuis vendredi, le président Alain Tingaud et les entraîneurs Christian Lanta et Christophe Deylaud. Le 12 juillet dernier, "Caucau" avait refusé de reprendre l'entraînement, l'impair de trop de la part du Fidjien qui avait déjà connu quelques problèmes de discipline.

"Suite à l’absence injustifiée de Rupéni Caucaunibuca à la reprise de l’entraînement puis à la reprise du championnat, le Sporting Union Agen Lot et Garonne a demandé par écrit et lors de plusieurs entretiens téléphoniques un entretien avec le joueur, explique le communiqué. Ce dernier s’est tenu aujourd’hui en fin de matinée au siège du SUA LG en présence du Président Tingaud, de Christian Lanta et Christophe Deylaud. Suite à cet entretien, le club a informé le joueur Rupeni Caucaunibuca de sa décision de lancer la procédure de rupture du contrat qui les liait." Le 26 juillet dernier, le club du Lot-et-Garonne avait déjà pris une mesure de suspension de contrat à titre conservatoire jusqu'à son retour en France.

Depuis son arrivée en France en 2003, Caucaunibuca n'est jamais arrivé à se plier aux contraintes du rugby professionnel et au mode vie européen mais il lui a été beaucoup pardonné en raison de ses exploits sur le terrain pendant ses périodes de forme. Il avait ainsi été sacré meilleur marqueur d'essais du championnat de France en 2005 et 2006 et a encore joué un rôle important dans la remontée d'Agen en Top 14. Récidiviste des retards à la reprise de l'entraînement et manquements répétés à la discipline, constamment en lutte contre un excès de poids, il avait déjà été licencié par le club en août 2007 avant d'être réintégré un mois plus tard. A nouveau libéré de ses engagements en février 2008, il avait eu des contacts avec le club anglais de Leicester qui n'ont jamais abouti. Agen l'avait réintégré en novembre 2008.

Isabelle Trancoën