Toulouse, Castres, Stade Toulousain, Castres Olympique
Castres et Toulouse se retrouvent dans la match-phare de la journée | MAXPPP / X DE FENOYL

Castres-Toulouse en tête d'affiche

Publié le , modifié le

Le choc entre Castres, toujours invaincu à domicile, et le Stade Toulousain, restant sur une série inhabituelle de deux matches sans victoire, qui se jouera dimanche à guichets fermés, constitue l'affiche principale d'une 14e journée placée entre Noël et le jour de l'an, en prélude à une phase retour qui s'annonce très disputée.

Le Stade Toulousain  a rarement enchaîné trois matches sans victoire ces dernières années mais, amoindri par les absences, le club champion de France aura fort à fface aux Castrais pour éviter une nouvelle défaite. Après deux revers chez les Ospreys gallois en Coupe d'Europe (17-6) puis à Grenoble en championnat (15-6), les Rouge et Noir voient se profiler un nouveau déplacement délicat chez des Tarnais qui restent sur une belle série de huit succès toutes compétitions confondues. En cas de victoire, Castres  conserverait son invincibilité cette saison à domicile et dépasserait son adversaire du jour au classement du Top  14 , dont il occupe actuellement le quatrième rang à égalité de points (42) avec Toulouse, troisième. Les statistiques sont  du côté du Castres Olympique, qui n'a plus perdu depuis 2008 contre Toulouse au stade Pierre-Antoine et ambitionne de ne pas s'incliner dans son antre sur l'ensemble du championnat. Outre la dynamique actuelle des Castrais, l'autre point noir pour les Toulousains reste évidemment les trop absences qu'ils doivent déplorer comme souvent ces dernières semaines.

Cinq de leurs internationaux bénéficient d'une semaine de repos comme le règlement le prévoit: Louis Picamoles, Census Johnston, Yoann Huget, Yannick Nyanga et Yoann Maestri. En outre, l'ouvreur et maître à jouer néo-zélandais Luke McAlister est encore indisponible, ce qui pourrait hâter le retour de blessure de Lionel Beauxis  Avec un groupe à flux tendu, qui ne peut pas travailler vraiment sur le fond, dans une période difficile où l'équilibre est fragile, Toulouse se déplace sans certitudes face à des Castrais qui, bien que prêts à en découdre sans complexe,  entendent bien pourtant prendre cette rencontre avec beaucoup de méfiance et de sérieux.

La chasse au Top 6 est lancée

Toujours solide malgré quelques passages à vide, Clermont accueille Bayonne avec l'avantage du pronostic. Les Basques peinent à s'imposer loin de leurs bases et les Auvergnats entendent bien profiter d'un éventuel faux-pas de Toulouse pour prendre quelques longueurs d'avance et conforter leur deuxième place, derrière une armada toulonnaise pour l'instant intouchable et qui aura l'occasion de mettre encore sa puissance à l'épreuve en recevant une équipe de Perpignan moins à la fête que lors des dernières saisons, puisqu'elle va devoir batailler pour entrer dans le Top 6.

Ce sera d'autant plus compliqué pour les Catalans que Montpellier et Grenoble ont bien l'intention de s'y accrocher et cela passe par des victoires à domicile. Monptellier recevra le Stade Français et Grenoble, intraitable sur sa pelouse, accueille Bordeaux-Bègles, actuel 12e, qui va devoir vendre chèrement sa peau pour se maintenir, dans une lutte au couteau qui semble se préciser avec Agen. Laquelle formation agenaise aura une carte à jouer à Colombes, face à une équipe du Racing-Métro dont le potentiel est difficile à cerner tant elle se montre irrégulière. Les Franciliens seraient d'ailleurs bien inspirés de ne pas laisser trop de points en route car, même s'ils possèdent une bonne marge par rapport au premier relégable, les choses peuvent aller vite.

Enfin, Biarritz tentera de se relancer sur la pelouse de Mont-de-Marsan qui, hélas, semble promis à la descente, et va devoir souffrir jusqu'à la fin de la saison, tout en essayant de faire honneur à la légende du rugby landais.

CG

Christian Grégoire