Castres Toulouse Masoe Millo-Chluski 08 2010
Le perce-muraille castrais Chris Masoe plaqué par le Toulousain Romain Millo-Chluski | AFP - Raymond Roig

Castres relève la tête face à Toulouse

Publié le , modifié le

Après avoir bu la tasse lors de la première journée face à La Rochelle, Castres s'est repris de belle manière en dominant le stade toulousain 22-16, samedi à Béziers, lors de la 2e journée de Top 14. Impressionnant la semaine dernière face à Agen, Toulouse a connu un début de match catastrophique avant de se réveiller en deuxième mi-temps. Mais il était trop tard pour les hommes de Guy Novès. Ils se consolent en prenant le bonus défensif.

L'affrontement entre Castres et Toulouse avait tout d'une revanche, après la raclée infligée par les Castrais la saison passée en demi-finale des barrages du Top 14 (35-12). De fait, Laurent Travers, le co-entraîneur castrais, estimait avant le match que le derby était largement à la faveur des hommes de la ville rose. "Face à Toulouse, on sait très bien que vous avez plus de chances de perdre le match que de le gagner, il faut savoir regarder les choses en face. On ne peut pas comparer les deux clubs en termes de qualité de joueurs, d'infrastructures et de budgets, c'est un monde d'écart."

Et bien cette fois le vent a tourné. Dans le stade de la Méditerranée à Béziers, délocalisation obligée pour des raisons financières, les champions d'Europe en titre ont été cueillis à froid au cours du premier quart d'heure. Le  Néo-Zélandais McIntyre passait un drop (3e), concluant un groupé-pénétrant qui  avait échoué à 5 mètres de l'en-but; puis le buteur Romain Teulet ajoutait trois points sur pénalité (12e). Sur une touche, McIntyre perçait la défense toulousaine et servait sur un  plateau son compatriote Chris Masoe qui n'avait plus qu'à aplatir pour inscrire le premier essai du match (16e). Dominés, les Toulousains parvenaient après une demi-heure de jeu à inquiéter enfin la défense de Castres, qui repoussait plusieurs tentatives à un mètre de la ligne. Le jeune ouvreur Jean-Marc Doussain, 19 ans et première titularisation, concluait ce temps fort d'une pénalité (33e).

En seconde mi-temps, quatre pénalités de Doussain (44e, 48e) et Teulet (46e, 51e) sanctionnaient des fautes de part et d'autre, mais les Castrais étaient toujours les plus dangereux. Le Castres Olympique maintenait la pression et, à deux reprises, des en-avant empêchaient les joueurs de Laurent Labit et Laurent Travers d'aller à  l'essai. A un quart d'heure de la fin (66e), Teulet portait l'avance à 13 points (22-9) en passant sa quatrième pénalité. C'est le moment que choisissait Toulouse pour recoller au score, en  inscrivant un essai par Sylvain Nicolas (70e), servi par le demi de mêlée argentin Vergallo, à la suite d'une pénalité jouée à la main par Fritz. Les Toulousains essayaient d'arracher la victoire, mais bafouillaient finalement devant la ligne d'en but.

Le Stade Français et Bayonne, vainqueurs vendredi avec le  bonus offensif de La Rochelle et Agen, forment ainsi le duo de tête du Top 14 devant les Toulousains.Le club parisien, 8e l'an passé, et l'Aviron Bayonnais, qui a échappé à la  relégation en Pro D2 grâce à la rétrogradation de Montauban, sont pour l'heure les deux seules équipes à compter deux victoires.

Gilles Gaillard