Pierre Fabre
Pierre Fabre | REMY GABALDA / AFP

Castres perd son mécène Pierre Fabre

Publié le , modifié le

Pierre Fabre est décédé ce samedi à son domicile de Lavaur dans le Tarn. Mécène du Castres Olympique depuis 25 ans, le créateur du laboratoire pharmaceutique à son nom a été terrassé par une longue maladie à l'âge de 87 ans.

Au grand bonheur de soulever le Bouclier de Brennus succède un grand malheur pour le Castres Olympique. Mécène du CO depuis 25 ans, Pierre fabre est décédé ce samedi. Créateur du laboratoire pharmaceutique du même nom, le protecteur du club tarnais avait fait fortune dans le secteur de la pharmacie et des cosmétiques. "Je suis très  attristé. C'était quelqu'un d'important pour le pays, la Région, le Tarn et  bien sûr la ville de Castres, a salué Laurent Travers, entraîneur de Castres durant 4 saisons parti cet été. C'est quelqu'un qui a beaucoup créé. Il était  toujours impliqué dans ce qu'il faisait et au CO, bien évidemment".

Sous la houlette de Pierre Fabre, les pensionnaires du stade Pierre-Antoine ont décroché deux titres de champion de France (1993, 2013) et un Bouclier Européen (2003). Diminué par la maladie, il n'avait pu suivre ses troupes à La Beaujoire puis au Stade de France pour les voir soulever le "bout de bois". Le rugby français perd l'un de ses fers de lance. Le Castres Olympique l'homme qui l'a porté au sommet. "Pierre Fabre pourrait se passer du Castres Olympique mais le Castres Olympique ne pourrait pas se passer de Pierre Fabre", résumait ainsi au moment du titre 2013, Pierre-Yves Revol, président du club pendant 20 ans puis de la  LNR de 2008 à 2012, souvent considéré comme son fils spirituel.

Jerome Carrere