Castres-Toulon Top 14
. | AFP - RAYMOND ROIG

Castres fait tomber un Toulon diminué

Publié le , modifié le

Castres a battu samedi (22-14) une armada toulonnaise diminuée lors de la 11e journée, dans un choc entre les protagonistes des deux dernières finales du Top 14 sévèrement tronqué par le doublon avec les test-matches. Menant 15-0 jusqu'à la 68e minute avant un doublé de David Smith, le CO a toutefois manqué de mettre KO le RCT et au passage d'empocher un point de bonus offensif précieux.

Grâce à cette victoire, les Tarnais, lanterne rouge du championnat avant la  rencontre, sortent toutefois provisoirement de la zone de relégation en  remontant à la 12e place mais vont devoir attendre les résultats d'Oyonnax-La  Rochelle et de Grenoble-Lyon pour être sûrs de conserver la tête hors de l'eau. Toulon va pour sa part perdre sa place de leader au profit de Clermont ou  du Stade Français qui s'affrontent à 20h00 à Marcel-Michelin. A moins d'un  match nul entre ses dauphins qui mettraient les trois équipes à égalité. Privée de vingt joueurs dont douze internationaux et venue à Castres avec  sept Espoirs, l'armada toulonnaise, qui avait un temps menacé de déclarer  forfait, n'a pas fait le poids face à une équipe de Castres, pourtant elle aussi sévèrement diminué par l'absence de sa charnière Rory Kockott-Rémi Talès,  sélectionné avec le XV de France contre les Fidji, et de nombreuses blessures.

Castres renaît

Dominateurs dès l'entame, le CO inscrivait les premiers points au tableau d'affichage en concrétisant un gros temps fort par Capo Ortega en bout de ligne (18). Avant d'enfoncer de nouveau le rideau toulonnais grâce à Grosso, un mouvement conclu en coin par Cabannes (26e). Palis ajoutait trois points (32) sur une pénalité après un carton jaune récolté pour fautes répétées en mêlée par le jeune Bordewie, dont c'était le baptême du feu en Top 14. Recrue phare du CO, Sitiveni Sivivatu aggravait la marque (44e) sur un essai de filou après une feinte de passe à la sortie d'un regroupement. Son premier sous ses nouvelles couleurs alors que l'ancien Clermontois a été éloigné plus de trois mois des terrains en raison d'une blessure à une épaule. L'exclusion temporaire de l'ex-All Black (67e) mettait toutefois à mal le CO qui prenait deux essais coup sur coup de David Smith (68e, 70e). Si Castres peut nourrir des regrets, ce succès face au leader lui fait du bien en mettant fin à une série de quatre défaites en Top 14 et Coupe d'Europe et rassure avant la réception du Racing après la trêve.

AFP