Castres-Toulon Top 14
. | AFP - RAYMOND ROIG

Castres fait tomber Toulon

Publié le , modifié le

Après sa défaite à Mayol face au Racing lors du match inaugural de Top 14, Toulon n'a pas pu redresser la barre dimanche à Castres où il s'est incliné 24-9 lors de la 2e journée. Les "remplaçants" varois n'ont pas tenu la distance et les Rouge et Noir vont devoir digérer ce début de championnat catastrophique.

S'il savait que ce début de saison serait compliqué par l'absence de près de vingt internationaux, le RCT ne s'attendait sans doute pas à se faire battre ainsi deux fois de rang  dès l'entame du championnat. Secoués par Mourad Boudjellal et Bernard Laporte, les joueurs toulonnais se déplaçaient à Pierre-Antoine le couteau entre les dents pour leurs retrouvailles avec l'adversaire de leurs deux dernières finales de Top 14. Mais cette volonté n'a pas suffi pour des Varois maladroits face aux protégés du nouveau patron du CO, Christophe Urios, qui a pour mission de ramener le club au premier plan. Et qui a profité sans doute d'un certain manque de réactive de cette équipe de Toulon plutôt poussive, où des joueurs rarement titulaires qui avaient la possibilité de se montrer, n'ont pas tous su saisir l'occasion qui leur était donnée. Contrairement aux Castrais qui ont tenté les coups à bon escient, et inscrit trois essais pour empocher le point de bonus offensif.

Après avoir relativement tenu la distance durant la première période, dominant notamment la mêlée fermée, le RCT a craqué au retour des vestiaires, encaissant deux essais en cinq minutes, dont un de son ancien joueur Rudi Wulf. Comme l'ancien ouvreur d'Oyonnax, Urdapilleta, amené dans le Tarn dans les bagages d'Urios,s'est montré intraitable dans son jeu au pied, tout autant que la défense castraise, les Toulonnais n'ont pu que constater les dégâts. Les voilà plus jamais sous pression avant un déplacement à hauts risques au Stade Français.   

Christian Grégoire