Clermont - Montpellier
Le Clermontois Nalaga pris par Trinh-Duc | AFP - THIERRY ZOCCOLAN

Carton de Clermont contre Montpellier

Publié le , modifié le

Dans le match au sommet entre les deux premiers du Top 14, Clermont a conservé les commandes du championnat en s'imposant (42-16), avec le bonus offensif contre Montpellier. Mais la rencontre a surtout été marquée par la pluie de cartons en 1ère période, avec 3 jaunes aux Héraultais et un rouge pour Parra. Cela a forcément modifié toute la physionomie de la rencontre.

Si Toulon avait joué ce match, Bernard Laporte aurait certainement eu des mots bien désagréables à l'endroit du corps arbitral. Mais entre Clermont et Montpellier, les mots sont restés assez sobres. Il y avait pourtant de quoi parler. L'arbitre, M. Minery, a tout simplement sorti trois cartons jaunes et un rouge durant les quarante premières minutes de ce match au sommet.

Au coeur du jeu et des débats, l'arbitre a suivi les recommandations de ses assistants, de touche pour le premier jaune au bout de seulement 3 minutes de jeu adressé à l'Héraultais Dupont, coupable d'avoir poussé volontairement le ballon de la main en touche à 5m de son en-but. Puis de son assistant à la vidéo, pour sortir un jaune à l'ancien All Black Ranger (26e), coupable d'un plaquage alors qu'il n'était pas à 10m suite à une pénalité rapidement jouée par Parra. Et comme le demi de mêlée clermentois, en se redressant, a fait le mouvement pour infliger un coup de tête à son plaqueur, c'est le rouge qui lui a été sorti sous le nez. Au lendemain de la nette défaite du XV de France au Pays de Galles, Parra aurait pu redevenir une option pour Philippe Saint-André dans ce Tournoi. Mais ce sera la commission de discipline qui jugera s'il peut reprendre le maillot bleu. Et dix minutes après, l'arbitre de touche signalait un nouveau geste, oeuvre d'un autre international, François Trinh-Duc. Poussé par Hines, l'ouvreur héraultais lui faisait un croc-en-jambes, et pouvait regagner le banc avant ses partenaires pour dix minutes. 

Du jeu, du jeu, du jeu

Et le jeu ? Il y en a eu. beaucoup même entre les deux premiers du championnat. L'ASM a pleinement profité des trois cartons jaunes pour faire la différence. Après le premier avertissement, James alertait Hines en bout de ligne, qui remettait intelligemment à l'intérieur à son capitaine Rougerie pour le premier essai de la rencontre (15e, 11-3). Puis, presque une copie-conforme du premier, alors que les deux équipes sont à 14 contre 14, avec une longue sautée de James pour Byrne, en bout de ligne, pour le deuxième essai (30e, 18-6). Et l'arrière gallois remettait cela cinq minutes après, en crochetant Floch pour l'essai du bonus offensif (35e, 25-6). Et après la pause, quelques secondes avant le retour de Trinh-Duc, Sivivatu concluait un bon travail de Nalaga (45e, 32-6). La messe était dite. Fabien Galthié faisait tourner son effectif, mais ses hommes parvenaient à sauver l'honneur par Dupont, courageux au moment de défier Nalaga pour aplatir sur la ligne (64e, 35-11). Mais les Jaunards allaient encore une fois dans l'en-but, avec Nakaitaci, à la réception d'une passe au pied de James poursuivie par Nalaga (76e, 42-11). Ranger concluait le festival offensif en profitant d'une belle fixation de Bérard (78e, 42-16).

Sur le plan comptable, ce match permet à Clermont de s'envoler au classement, avant les autres rencontres de cette 20e journée. Mais la pluie de cartons, et le rouge reçu par Parra, sont de nouvelles tâches dans le week-end du rugby français, bien marqué par la défaite des Bleus au Millenium Stadium de Cardiff.