Jean-Marcellin Buttin
Jean-Marcellin Buttin | GERARD JULIEN / AFP

Buttin: "Je dois maintenant confirmer"

Publié le , modifié le

L'arrière de Clermont Jean-Marcellin Buttin, 21 ans, a dit vendredi à l'avant-veille du match face au Racing-Métro vouloir "maintenant confirmer", tout en se sachant "plus attendu sur les terrains".

Après trois journées, comment jugez-vous le début de saison de votre équipe?
"Nous avons plutôt bien débuté avec un succès à Bayonne, mais ensuite le déplacement à Montpellier n'a pas été à la hauteur de nos ambitions, et puis on a renoué avec la victoire contre Perpignan, au terme c'est vrai d'un match assez fou. Mais c'est toujours rageant de prendre autant d'essais au stade Marcel-Michelin, on doit faire mieux défensivement ce week-end contre le Racing, c'est évident. Ce sera un gros match, qui n'aura rien à voir avec celui de la semaine dernière, ce sera dur et plus rugueux, car ils produisent du jeu, même s'ils n'ont pas concrétisé, ils se procurent beaucoup d'occasions, il faudra se méfier. Il y a du beau monde en face".

Vous avez été une des révélations de la saison dernière, est-ce plus difficile de confirmer maintenant ?
"C'est sûr que je dois maintenant confirmer dans la lignée de la saison dernière, je dois enchaîner les bonnes prestations. J'avais profité de la Coupe du monde pour avoir du temps de jeu, mais là, il y a plus de concurrence que ce soit à l'arrière ou à l'aile, je dois me donner l'opportunité de jouer, et travailler sérieusement. C'est vrai que ce que je viens de vivre est incroyable, mais c'est du passé, il faut regarder devant maintenant. Mais je ne crois pas avoir changé de statut, dans le vestiaire, je suis toujours le petit dernier que l'on chambre assez régulièrement. Mais le plus difficile commence, car je suis plus attendu sur les terrains que la saison dernière. On me laissait certainement un peu plus d'espaces, désormais il va falloir que je les crée".

Avez-vous dans un coin de la tête la tournée de novembre avec l'équipe de France?
"C'est sûr que l'équipe de France, c'était le top, et j'espère vraiment avoir la chance d'y retourner, mais le plus important, c'est de faire des bons matches avec Clermont, et le reste viendra ensuite. Cette semaine on a eu la visite de Philippe Saint-André et ses adjoints, mais ce fut assez rapide, et je n'ai pas eu l'occasion de parler avec lui".

AFP