Arnaud Mignardi Mathieu Bastareaud
Arnaud Mignardi force le passage face à Mathieu Bastareaud | AFP

Brive renverse Toulon !

Publié le , modifié le

Le CA Brive s'est imposé à Toulon (21-25) pour la troisième journée du Top 14. Le seul essai de la rencontre, en faveur des Brivistes, a été inscrit sur pénalité. Malgré ses sept pénalités réussies, Leigh Halfpenny n'a pu mener à la victoire un RCT trop indiscipliné. Gaëtan Germain, le buteur de Brive, a inscrit six pénalités. Brive remporte son deuxième match de la saison, alors que Toulon ne compte toujours qu'une seule victoire.

Brive réalise l'énorme coup de la 3e journée du Top 14, en s'imposant (25-21) face au Rugby Club Toulonnais au terme d'un match crispant, samedi soir au stade Mayol. D'entrée de jeu, les joueurs de Nicolas Godignon faisaient front, en tenant fermement le ballon. Les coéquipiers de Germain ouvraient le score, après seulement trois petites minutes, 0-3. Trop brouillon, trop pénalisé, Toulon s'exposait aux fulgurances des Brivistes. Maître de cette première période, le CAB passait pourtant, une première fois, à côté d'une occasion en or.

Réduit à quatorze, puis à treize sur un essai de pénalité, le RCT était à deux doigts de craquer, de rompre. Mais c'était sans compter sur leur force mentale. Menés 13-9 à dix minutes de la pause, le match bascule... côté varois ! Six. C'est le nombre de pénalités sifflées en faveur des Toulonnais alors qu'ils étaient en infériorité numérique, à 13 contre 15. Halfpenny, de son côté, ne tremblait pas. Quasi sans jamais rentrer dans les quarante mètres brivistes, l'arrière local régalait. Un cinq sur cinq en première période, du 100%. Les hommes de Nicolas Godignon finissaient même par craquer juste avant la pause. Buys se mettait à la faute en mêlée et, pour Monsieur Ruiz, l'arbitre de la rencontre, c'était la faute de trop. Carton jaune.

Mais, de retour des vestiaires, c'était une nouvelle l'équipe en infériorité numérique qui tirait le meilleur de la situation. Toujours trop indisciplinés, les Varois offraient encore trois points à Germain, permettant à Brive de repasser devant (15-16, 45). Dominateurs en mêlée, les Corréziens concrétisaient cette supériorité par six nouveaux points (15-22, 59). Toulon jetait ses dernières forces dans la bataille... en vain. Germain assénait un dernier coup de pied, cette fois ci salvateur (21-25, 75). Complètement à côté de ses crampons, Toulon ne pouvait faire mieux que décrocher le bonus défensif. A contrario, Brive, en gaillard, s'offrait l'exploit de la journée !

Avec AFP