Top 14 Bourgoin Racing-métro Boyet Chabal 2010
Benjamin Boyet sous ses anciennes couleurs de Bourgoin. | AFP - Bertrand Langlois

Boyet: "Il fallait que je me relance"

Publié le , modifié le

Arrivé de Bourgoing où il affirme avoir "perdu l'envie", Benjamin Boyet a rejoint Bayonne avec l'idée de se relancer. Vainqueurs contre Toulon (26-22) lors de la première journée, les coéquipiers de Rémy Martin entendent bien confirmer, ce vendredi, leur succès face à Agen. En s'appuyant notamment sur les qualités de jeu au pied de leur nouvel ouvreur-buteur. Même s'il "n'aime pas qu'on repose tout sur un seul joueur", Boyet sait qu'il sera attendu.

Vous êtes arrivé dans un groupe meurtri. Le début de saison a dû vous rassurer ?

On n'oublie jamais ce qu'on a fait. Il y a une envie d'évacuer la saison dernière. La meilleure façon, c'est de le faire sur le terrain. La réponse des joueurs viendra de là, que ce soit de la part des anciens, ou de ceux qui sont arrivés à l'intersaison. Les joueurs qui étaient là l'année dernière avaient envie de se rattraper dès l'entame contre Toulon. Ils ont mis tant de détermination que nous, les nouveaux, avons dû nous hisser à leur niveau. Il faut rester humble et valider cette victoire contre Agen.

Pourquoi avez-vous décidé de tenter ce nouveau challenge ?

J'étais au bout du cycle. J'avais perdu l'envie, presque de m'entraîner à Bourgoin. J'essayais de répondre présent sur le terrain, mais à l'entraînement je commençais à lâcher. Il fallait que je me relance. Le projet bayonnais est tombé à point nommé. La facilité aurait été de rester dans mon cocon. Je viens dans un club où il y a de très bons joueurs. Je viens me battre pour avoir ma place, réaliser de bonnes performances dans un contexte.

Vous êtes très attendu ici, notamment pour votre jeu au pied, un secteur qui n'a pas donné pleine satisfaction ces derniers temps à Bayonne...

Oui et non. Tout n'a pas été négatif. Cédric Garcia, sur les derniers matches est à 85 % de réussite, ce qui est très bon. Après, c'est sans doute par rapport à l'animation offensive et au respect défensif que je suis attendu. Si je dois être titulaire, ce sera par rapport à l'animation offensive. Mais un joueur ne va pas tout révolutionner. C'est un ensemble qui doit être ajusté. Je n'aime pas qu'on repose tout sur un seul joueur.