Pénalité Felipe Contepomi RC Toulon Top14 08 2010
Felipe Contepomi (RC Toulon) | AFP - Bertrand Langlois

Bourgoin/Toulon, défaite interdite

Publié le , modifié le

Bourgoin, lanterne rouge du Top 14 avec une seule victoire en sept rencontres, reçoit Toulon (5e avec 19 points) en match avancé de la 8e journée. Déjà battus deux fois à domicile, les deux clubs n'ont plus trop le droit à l'erreur s'ils veulent rentrer dans leurs objectifs respectifs, le maintien pour les Isérois, une place dans les quatre premiers pour le Ercété.

La réception du RC Toulon s'apparente un peu comme le match de la dernière chance pour le CSBJ. Dans ce championnat terrible pour les "petits" –ceux qui ont les moins gros budgets (La Rochelle, Agen, Bourgoin), le club phare de la région Rhône-Alpes a déjà laissé filer un paquet de points précieux en route. Deux échecs à Pierre-Rajon (face à Clermont et Bayonne) pour une seule victoire (contre Agen) et trois défaites à l'extérieur (dont une à La Rochelle, concurrent direct) ont plombé le bilan au premier quart de la saison. Les hommes du duo Catinot-Péméja savent qu'un nouveau zéro pointé contre l'armada rouge et noire serait fortement préjudiciable même si l'on peut penser que le Stade Rochelais et Agen ne scoreront pas beaucoup à Montpellier et devant le Stade Français.

Pour ce choc, Bourgoin enregistre les retours de plusieurs cadres: Coenie Basson, Camille Levast et David Janin mais également Alex Tulou (douleur à la cuisse), Tone Kopelani (cervicales), Silvère Tian (cheville) et Mickaël Forest (acromio-claviculaire) effectuent leur retour. Une incertitude plane encore pour le capitaine Julien Frier qui souffre du mollet droit. Après la lourde défaite encaissée face au Racing-Métro (51-20), les Berjalliens ont appelé leurs supporters à la mobilisation générale. Un succès est d'ores et déjà primordial pour le groupe d'Eric Catinot et Xavier Péméja qui doit recevoir dans la foulée la formation de Brive.

Brillants vainqueurs de Clermont, samedi à Marseille (28-16), les Toulonnais chercheront eux à décrocher une troisième victoire consécutive. Battus deux fois à Mayol (contre l'Aviron puis le Racing) alors qu'ils étaient restés invaincus toute la saison dernière, les joueurs de Philippe Saint-André ont su se racheter hors de leur base en s'imposant (de justesse) à La Rochelle. Ils ont cependant besoin d'un autre succès à l'extérieur pour équilibrer leur bilan sous peine de ramer pour atteindre leur objectif de Top 4 (les 6 premiers sont qualifiés pour les play-offs mais seuls les deux premiers accèdent directement aux demi-finales, les 3e et 4e recevant les 6e et 5e en barrages). Pour ce déplacement, les entraîneurs ont choisi de se passer des services du pilier Laurent Emmanuelli, laissé au repos.

Relancé face à Clermont, l'ailier Paul Sackey cède sa place à Thierry Brana alors que le demi de mêlée Matt Henjak (déchirure à un mollet) effectuera un ultime essai pour savoir s'il est apte à jouer. Il n'y a par contre aucun doute sur les forfaits du demi de mêlée Fabien Cibray (entorse genou), du deuxième ligne Dean Schofield (ischio-jambiers) et du talonneur Jean-Philippe Genevois (fracture poignet) qui devrait toutefois reprendre la compétition la semaine prochaine ou la suivante. Le RCT est, par ailleurs, toujours privé de son trois-quarts centre Mafileo Kefu, suspendu pour avoir commis une cravate sur Alexis Palisson, lors du match à Brive (5e journée). Pas de quoi pavoiser, donc, avant cette rencontre ultra importante.