Bordeaux-Bègles - Toulon : L'UBB maître chez elle

Bordeaux-Bègles - Toulon : L'UBB maître chez elle

Publié le , modifié le

L'Union Bordeaux-Bègles a créé une petite sensation en s'imposant sur sa pelouse (28-23) face au Rugby Club Toulonnais. Les Varois menaient 16-20 avant la pause avant de voir l'UBB faire une seconde période de feu devant son public. Cette victoire permet aux Aquitains de conforter leur place dans les six premiers. Toulon peut laisser filer Clermont, qui se déplace au Racing-Métro, et le Stade Français qui affronte Bayonne.

C'est finalement juste avant la pause que le match aura basculé. Sur une erreur de Delon Armitage. L'Anglais a permis aux Bordelaix de revenir dans la partie alors que Toulon était bien installé en tête (9-20). Son ballon relâché permet à Chalmers d'aplatir avant Tillous-Borde. Le RCT ne le savait pas encore mais il n'allait inscrire que trois petits points dans les 40 dernières minutes. Devant le public de Chaban-Delmas, Bordeaux-Bègles réalise une excellente opération comptable, mettant la pression sur Montpellier et Toulouse.

Pour Toulon, venu avec une puissante armada, le bonus défensif ne pourra  laisser qu'un goût amer, au regard de sa domination lors d'un premier acte à  sens unique. L'UBB, en difficulté dans tous les secteurs, avec beaucoup de placages  manqués, a eu toutes les peines du monde à y exister, si ce n'est un peu en  mêlée en début de rencontre. Le RCT a ainsi pu dérouler son rugby pour prendre la mesure des Girondins  sur un exploit personnel de Tuisova, qui se jouait de quatre adversaires pour  aller planter un essai symbole de la domination varoise (12, 3-10).

Bordeaux recolle avant la pause​

A la demi-heure, bis repetita pour les hommes de Bernard Laporte, pourtant  en infériorité numérique suite au carton jaune de Hernandez, qui s'en allaient  derrière la ligne par le malicieux Mermoz, en conclusion d'un gros temps fort  (9-20). Et le score aurait pu être beaucoup plus lourd à la pause pour les  Bordelais, sans véritable solution dans le jeu face à la puissance et  l'organisation visiteuse, mais dont le courage était récompensé avec un gros soupçon de chance par Chalmers, plus prompt à aplatir dans l'en but une relance  hasardeuse de Delon Armitage sur la sirène (40, 16-20).

Cet essai fit un bien fou aux hommes d'Ibanez, aux intentions et à la  détermination beaucoup plus franches, à l'image de ce contre de Marais sur un  dégagement de Tillous-Borde aboutissant trois passes plus loin à un essai de  Talebula qui a changé la physionomie du match (21-20, 47). Les Girondins, avec un Guitoune en forme internationale, ne lâchaient pas  l'étreinte et l'ailier international, après avoir percé au coeur, s'en allait  offrir un doublé à Talebula en coin (28-20, 56). 19-0 en 25 minutes, le public se pinçait pour y croire, mais savait que  c'était fragile face à la puissance adverse. Au courage, l'UBB ne craquera qu'une dernière fois, avec une pénalité de  Sanchez ramenant les Toulonnais dans le bonus sur une pénalité (78).

Christophe Gaudot @ChrisGaudot