Toulon Biarritz Wilkinso Ngwenya 01 2011
Le Toulonnais Wilkinson face au BO. | AFP - Gérard Julien

BO-Toulon, les contraires pour rassurer

Publié le , modifié le

Toulon aura une bonne carte à jouer dimanche, lors de la 5e journée de Top 14, sur la pelouse de Biarritz, très mal en point après les premières sorties en championnat. Si le RCT doit surtout rassurer son staff sur la manière, le BO doit lui rassurer son public sur son véritable potentiel. Le leader Clermont n'aura pas la partie facile à Jean-Bouin, face à une équipe du Stade Français qui entend bien cette saison jouer les premiers rôles. Cette troisième journée en une semaine pourrait toutefois laisser des traces dans les organismes.

Malgré leur large victoire contre Brive (62-12), mercredi, les Toulonnais ont quelque chose à se faire pardonner vis-à-vis de leur manager Bernard Laporte, qui n'avait guère goûté la première période  laborieuse de ses hommes face aux Espoirs corréziens. Dauphin de Clermont au classement, le RCT veut pouvoir profiter d'un éventuel faux pas auvergnat... Les Biarrots, eux, sont en pleine  "déconfiture", après une déroute à Paris (38-3) et une défaite à Oyonnax (24-22). A Aguilera, et alors que ses cadres ont beaucoup donné cette semaine, il faudra du coeur pour tenir tête à la puissance physique toulonnaise.

Clermont, Castres, et Toulouse en test à l'extérieur

Les clermontois justement auront l'occasion de montrer qu'il peuvent s'exporter, après une difficile victoire à Biarritz en ouverture, puis une claque à Oyonnax lors de la deuxième journée. Ce ne sera pas de tout repos, car les Parisiens ont minutieusement préparé la venue de l'ASM à Jean-Bouin, ménageant une partie de l'effectif cette semaine lors du déplacement à Castres. C'est donc quasiment au complet que le Stade français attend le leader. La bataille en conquête s'annonce  particulièrement relevée entre deux des packs les plus performants du début de saison. Méfiance pour le champion de France Castres qui va livrer un drôle de test avec un déplacement à Oyonnax, sur un stade où le promu est invaincu depuis 25 matches. Ils devra notamment se "coltiner" un pack oyonaxien très vaillant qui a déjà tordu ceux de Clermont et de Biarritz. 

Le Stade Toulousain, qui a soutenu quelques soubresauts et qui semble avoir du mal pour l'instant à retrouver sa fluidité collective des années passées, se déplace à Montpellier. Partageant le même nombre de points au classement  (11) et le même statut de prétendant à la phase finale, les deux formations arrivent avec un moral regonflé. Les Montpelliérains ont réussi un joli coup à Bègles contre l'UBB (36-29) mercredi quand les Toulousains ont fait du petit bois du Racing-Métro (30-9) à Ernest-Wallon. Toulouse, qui avait fait du match contre les Franciliens sa priorité, pourrait toutefois profiter de la dynamique, avec une équipe mixte. L'objectif sera de perturber au maximum un  MHR qui enregistre de son côté le retour de plusieurs joueurs préservés et aimerait s'offrir un succès-référence  devant son public.

A suivre également Grenoble face à Bègles-Bordeaux, et une rencontre sous pression entre le Racing-Métro et Perpignan, deux équipes qui ont raté leur entame et qui ont besoin de se rassurer  

Christian Grégoire