Le flanker biarrot Wenceslas Lauret
Le flanker biarrot Wenceslas Lauret | GAIZKA IROZ / AFP

Biarritz et Toulon en pôle, Clermont à l'offensive

Publié le , modifié le

Dans le sommet entre les deux leaders du Top 14, le Biarritz Olympique enchaine une troisième victoire consécutive face à Toulouse 22-17. Le BO est en tête du Top 14 avec Toulon, vainqueur à Mont-de-Marsan (29-15). Clermont a réalise un festival offensif face à Perpignan (53-31) en inscrivant 7 essais et le bonus offensif tout comme Montpellier face à Agen (32-15) avec 4 essais. Castres domine Bayonne (31-10), le Racing Bordeaux-Racing (18-7).

Les débuts de saison se suivent et ne se ressemblent pas du côté de Biarritz. Un an après avoir été incapables de gagner une rencontre lors trois premières journées (1 nul et 2 défaites), les Biarrots réalisent un carton plein avec trois succès en autant de journées. 

Biarritz réaliste, Toulouse sans réussite

"C'est  toujours un honneur de battre Toulouse, c'était rare ces dernières saisons.  On verra le  classement dans un mois. Dans le vestiaire, on était content d'avoir gagné,  mais il n'y avait pas de joie démesurée. Il y a encore beaucoup de travail à  faire", a dit Damien Traille (trois-quarts centre et capitaine de Biarritz).

Dominés en mêlée et dans le jeu, les Basques ont profité d'un essai de Damien Traille, bien décalé par une course tranchante de l'ailier gallois Aled Brew, à la demi-heure de jeu pour prendre un écart décisif de dix points.  La différence entre les deux équipes est venue du manque de réussite du buteur toulousain Lionel Beauxis qui a laissé filer 14 points (4 pénalités et 1 transformation manquées pour 4 pénalités réussies) alors que son homologue biarrot Jean-Pascal Barraque, auteur de 17 points, a presque fait un sans-faute (6 sur 7).

En seconde période, les Biarrots ont résisté aux assauts des champions de France jusqu'à l'essai toulousain de Vincent Clerc en fin de rencontre qui a offert le bonus défensif aux visiteurs. Avec ce succès, Biarritz met fin à une série de quatre défaites de rang contre le Stade Toulousain. La dernière victoire remontait au mois de septembre 2010, déjà à Aguilera.

Le festival de Clermont et de Montpellier

"On a su s'adapter en attaque et c'est positif de s'imposer avec le  bonus offensif. Ce n'est pas toutes les semaines que l'on dispute des matches  comme celui-là", a dit Vern Cotter (entraîneur de  Clermont).

Brouillons lors de leurs dernières sorties, les Clermontois ont retrouvé leur rugby et marqué les esprits pour la première sortie dans leur antre de Marcel Michelin.  Dans une rencontre un peu folle, les Jaunards ont inscrit la bagatelle de sept essais - Julien Bonnaire (2), Morgan Parra, Noa Nakaitaci, Loïc Jacquet, Elvis Vermuelen et Benson Stanley – et arraché le bonus offensif sur la fin face à des Catalans, trop vite privés de piliers droits et d'ouvreur suite à des blessures. En raison du manque de pilier et de la règle de carence, l'USAP a fini la rencontre à 14 mais ont eu le mérite de marquer quatre essais par Sione Piukala (2), Luke Narraway et Lifeimi Mafi.

"C'est une bonne soirée par rapport au point de bonus mais en  première mi-temps, on doit être plus réaliste, or, on ne va pas jusqu'au bout  des actions", a dit Mario Ledesma (co-entraîneur de  Montpellier).

Tout aussi à son aise, Montpellier a enchainé un deuxième succès face à Agen (32-15) comme Castres opposé à Bayonne (31-10). Les Héraultais se sont détachés en deux temps après le premier essai de Giorgi Jgenti avant de dérouler en seconde période avec les réalisations de Matthew Carraro, Timoci Nagusa et Julien Tomas et prendre le bonus offensif.  En revanche, surpris par un essai rapide bayonnais de Jean-Jo Marmouyet, le CO n'a pas su prendre ce point supplémentaire malgré les trois essais de Brice Dulin, Romain Martial et Rodrigo Capo-Ortega.  Dans un match plus fermé, l'arrière du Racing-Métro Gaëtan Germain a inscrit tous les points de son équipe face à Bordeaux-Bègles (18-7).

Toulon en puissance

"Trois matches à l'extérieur, trois victoires, on est contents mais ce n'est pas  pour cela qu'on va se regarder dans la glace. On va continuer à travailler. Comme je leur dis, je veux qu'on soit l'équipe du travail", a dit Bernard Laporte (manager de Toulon).

En fin de journée, Toulon s'est imposé au métier et en puissance à Mont-de-Marsan pour la troisième fois de suite à l'extérieur. Malmenés durant une heure par de vaillants landais, les Varois ont fait la différence grâce à leurs avants et des essais de Steffon Armitage en début de match, surtout ceux de Joe van Niekerk et de Pierrick Gunther dans les dix dernières minutes. Trois avants, signe que le jeu varois est plus dans l'axe que dans la largeur.

Avec Frédéric Michalak, entrée à l'heure de jeu à la mêlée pour sa première sous ses nouvelles couleurs, le RCT est allé chercher le bonus offensif sans jamais paniquer, preuve qu'il a les moyens cette saison de rivaliser avec Toulouse et Clermont pour les deux premières places.

Mathieu Baratas