L'arrière du Stade Français Jérôme Porical
L'arrière du Stade Français Jérôme Porical | LIONEL BONAVENTURE / AFP

Biarritz au top, bons départs de Grenoble et Toulon

Publié le , modifié le

Au lendemain de la victoire de Toulouse sur Castres (23-22), Biarritz a dominé le promu Mont-de-Marsan (35-10) et prend la tête du Top 14 grâce à son bonus offensif. L'autre promu Grenoble s'est imposé à Bordeaux-Bègles (29-28). Les clubs franciliens ont aussi gagné : le Stade Français a pris le meilleur sur Montpellier (32-16), le Racing-Métro a gagné à Agen (24-20). Clermont a réalisé un gros match défensif à Bayonne (6-13) comme Toulon à Perpignan (21-15).

Le match du jour: Toulon impose sa loi à Perpignan

Avec son pack de mammouth (Sheridan, Hayman, Botha, Masoe, Armitage etc..), Toulon a remporté l'épreuve de force imposé par Perpignan dans un stade Aimé Giral plein comme un œuf. Même à un de moins après le jaune de Smith (30e), le RCT a étouffé toutes les velléités des Catalans new-look avec une défense de fer tout en concrétisant chacun de ses temps forts par la botte parfaite de Wilkinson (6 sur 6 plus un drop). Une victoire 21 à 15 en costaud (conquête, défense). tant pis pour les Mermoz, Palisson et Giteau, pour le jeu, il faudra attendre.

Le bonus offensif du jour: Biarritz force 4

Décidé à ne pas se manquer à domicile comme l'an dernier, Biarritz a réalisé un gros début de rencontre grâce à des essais rapides de Traille (8e) et de Balshaw (13e) face à un timide promu montois (18-3 à la pause). Profitant de l'indiscipline montoise sanctionnée par trois jaunes pour Grobler (54e), Pic (58e) et Jagr (64e), les Biarrots ont pensé inscrire l'essai du bonus offensif par Lauret (66e) avant la réduction du score montoise par Duvallet (76e). Il sont finalement arraché à nouveau le bonus par Baby dans les arrêts de jeu (80e). Ouf!

Les perfs du jour: Grenoble, Clermont le Racing s'exportent

"Aujourd'hui, c'est inespéré de prendre quatre  points comme ça, on aurait pu finir à 30-17 pour Bordeaux" a dit le manager grenobloisFabrice Landreau.

Trois équipes ont réussi à s'imposer à l'extérieur pour cette première journée. Malgré une entame parfaite (17-0) grâce à deux essais de Mutapcic (10e) et Jahouer (13e), le promu grenoblois n'a pas résisté au retour bordeaux-béglais avec deux essais d'Adams (30e) et de Toetu (40e). Pas découragés, les visiteurs ont pris le meilleur en seconde mi-temps grâce à la botte de son neuf Valentin Courrent, auteur de 19 points. L'UBB arrache le bonus défensif sur la fin grâce à un exploit personnel de son ailier australien au look de surfeur Connor (80e).

"On avait ce soir les armes  suffisantes pour battre Clermont, qui a montré sa supériorité. Je crois qu'on n'a pas été payé de tout  l'investissement qu'on a fait", a dit l'entraîneur de Bayonne Christian Lanta.

Privé de 8 joueurs, le Racing-Métro de Gonzalo Quesada s'est aussi imposé après un seconde acte maitrisé que le premier acte indiscipliné à l'image des trois cartons jaunes récoltés par Ducalcon (35e), Machenaud (37e) et Wisniewski (43e)."On a su faire le dos rond,  laisser passer l'orage, notamment lors des 30 premières minutes pour mieux  rebondir ensuite" a analysé Quessada. Menés 20-12 suite à un essai de l'Agenais Skeate, les Ciel et Blanc sont revenus grâce à 5 pénalités de l'arrière francilien Germain (20-24, 71e). Clermont a résisté à l'engagement féroce des Bayonnais en première période (3-3) avant de s'échapper par la suite en… seconde période grâce à un essai de Buttin (42e), une grosse défense et les échecs du buteur adverse Potgieter. Un premier succès à Jean Dauger depuis 2006. .

L'homme du jour: Porical fait gagner Paris

L'arrière Jérôme Porical a réussi ses débuts sous ses nouvelle couleurs nuit et rose du Stade Français. Appelé à suppléer Julien Dupuy en mal de réussite, l'ancien Perpignanais a réalisé un sans faute: 6 pénalités et 2 transformations (22 points). Le Stade Français dans son nouveau maillot rayé a pris le meilleur sur des Montpelliérains, trop indisciplinés avec deux jaunes pour Ouedraogo (38e) et Peyras (43e), grâce à un essai de Warwick (19-12, 47e) puis de Bonfils (72e) sur la fin qui répondait à la réduction du score héraultaise par Pelo (70e).

Le chiffre du jour: 17

17 comme le nombre de cartons jaunes distribués par les arbitres. C'est trop! Les arbitres n'ont pas fait de cadeaux aux joueurs lors de cette première journée du Top 14 en sanctionnant, parfois de manière sévère, tous les gestes violents ou d'anti-jeu. La palme revient aux Montois (3 jaunes) et aux Racingmen (3 jaunes). Cette tolérance zéro destinée à accélérer le jeu a fait basculer plusieurs rencontres sans pour autant débrider le jeu. Nul doute que les joueurs vont se tenir à carreau lors des prochains journées et le jeu devrait s'en porter mieux. 

Mathieu Baratas