Lionel Beauxis - Stade français - 2010
Lionel Beauxis (Stade français) | AFP - BERTRAND LANGLOIS

Beauxis: "Envie de gagner la H Cup"

Publié le , modifié le

Lionel Beauxis, après cinq saisons passées au Stade Français, a découvert ce lundi sa nouvelle équipe, le Stade toulousain, avec "l'envie de tout rafler" et le secret espoir de retrouver le XV de France avec lequel il n'a plus joué depuis plus de deux ans. C'est une nouvelle aventure pour moi. Il faut que j'apprenne à connaître les joueurs. J'ai été très bien accueilli. J'avais déjà eu une sollicitation l'année dernière".

Q: qu'est-ce que cela vous fait de passer d'un Stade (Français) à l'autre ?
R: "Cela fait bizarre. C'est une nouvelle aventure pour moi. Il faut que j'apprenne à connaître les joueurs. J'ai été très bien accueilli. Je suis venu ici déjà parce que je suis du coin. Je suis Tarbais. Et puis j'ai passé cinq ans à Paris, j'avais envie de venir dans le Sud. Quand une équipe comme le Stade toulousain vous approche, on ne crache pas dessus, bien au contraire. J'avais déjà eu une sollicitation l'année dernière, cela n'a pas pu se faire car j'avais une année de contrat à faire".

Q: quelle image gardez-vous de ces cinq saisons passées à Paris et que vous a inspiré la crise qui a ébranlé le Stade Français ?
R: "De très belles images. Du positif, même s'il y a eu du négatif, bien sûr. Je préfère garder le positif comme ces matches au Stade de France, tous les matches qu'on a gagnés. J'ai beaucoup d'amis là-bas, donc je garderai quelques liens. Le négatif est oublié. Maintenant je suis penché sur Toulouse, Paris c'est derrière. (Sur la crise) On n'a rien à dire. Ce qui s'est passé, c'est hors rugby. J'ai surtout pensé à tous mes potes. Du jour au lendemain, ils ont failli ne plus avoir de club. Tout est rentré dans l'ordre et j'espère que cela va repartir du bon pied".

Q: qu'attendez vous en venant ici à Toulouse, vous relancer et retrouver l'équipe de France comme demi d'ouverture ?

R: "Il y a la Coupe d'Europe notamment. On a envie de la jouer et surtout de la gagner. Avec un club comme le Stade toulousain, on a envie de tout rafler. Cela va demander beaucoup d'efforts, de sacrifices. On va s'y préparer. Je vais prendre petit à petit mes marques et faire mon petit nid. Il y a aussi un nouveau système de jeu qu'il va me falloir découvrir. Beaucoup de choses sont nouvelles et au poste que j'occupe, cela ne va pas être évident. Je fais tous les efforts possibles pour être le plus vite compétitif. Revenir en équipe nationale (Beauxis n'a plus porté le maillot du XV de France depuis la défaite 6-22 face à l'Australie le 27 juin 2009) fait partie des objectifs. Cela va déjà passer par être bon dans mon club. D'ici là, il va falloir faire les choses les unes après les autres pour pouvoir espérer l'équipe de France".

AFP